Double tricherie

Auteur Anonyme

Et donc, j’étais de nouveau sur les routes. Je devais voyager quelques jours ; un ami venait de rentrer de Hong Kong et restait sur Londres quelque temps avant de repartir. Putain de veinard.

Comme je n’avais rien à faire dans le train, j’allumai la radio et décidai d’écouter un talk-show. Il s’agissait de deux politiciens s’opposant dans un débat sur les élections à venir.

J’écoutais pendant un moment, espérant que j’aurais pu accrocher une chaîne de musique et me disant que j’aurais dû apporter quelques CD avec moi. Le débat devenait de plus en plus chiant, et se transformait en conflit gauche/droite : abandonnez votre liberté sociale pour plus de liberté économique ou abandonnez votre liberté économique pour les libertés sociales.

Mon dieu comme cela est stupide ! Me surpris-je à penser. Ainsi, en gros, je devrais abandonner une liberté afin d’en acquérir une autre ? En y regardant de plus près, il n’y avait même pas l’ombre d’un choix. Bénéficier du « marché d’économie libre » de la Droite, signifie que tu dois d’abord avoir de l’argent. Et à gauche, sans liberté économique, la liberté sociale n’est rien, puisque l’argent constitue une large part de la structure sociale.

Où se trouvait donc le choix ? Il y a sans aucun doute certaines différences. En tout cas chez les deux personnes concernées. Mais, la philosophie de base demeure la même. Presque tous nos politiciens actuels proviennent de l’élite « d’Oxbridge ». Et c’est sensiblement la même chose pour les dirigeants des deux partis, qu’ils soient de gauche ou de droite. Et dans tous les cas, ils sont gagnants, car plus riches que les administrés qu’ils sont sensés représenter.

Ce sont deux tricheurs. Ou plutôt, une double tricherie idéologique. Il paraît (ce « il » étant censé représenter le même impersonnel que dans « comme tout le monde le sait », et peut-être la « communauté » – peu importe ce que l’on met derrière ce terme) que l’on ne peut pas tromper un honnête homme, mais c’est une façon de se sentir supérieur aux pauvres idiots qui ont tellement perdu dans ce qu’ils croyaient être un jeu honnête.

Cependant, vous pouvez tromper un honnête homme, si vous vous y mettez à deux. Jouez les antagonistes, par exemple un « voleur » pris dans une bijouterie et un « policier » exhibant l’objet du délit comme preuve. En réalité, vous travaillerez ensemble pour votre propre profit. C’est ainsi que les politiciens continuent de tromper le public. Nous entretenons encore et toujours cette même vieille garde engagée dans une ronde de chaises musicales, année après année. C’est la politique moderne.

Continuez à voter pour vos augmentations de salaire et assurez-vous qu’aucun traitement fiscal ne soit appliqué aux riches. Et les gens se demandent pourquoi les extrémistes et l’apathie gagnent chaque jour du terrain…

Double tricherie. Titre Original : « The Two Man Con », Extrait de Black Iron Prison. Traduction française par Spartakus FreeMann, 2010.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. la dualité gauche droite c’est comme le manicheisme, rien de bon la-dedans. par ailleurs ceux qui ont aquis un quelquonque pouvoir politique cherchent à le conserver au lieu de le partager comme il se devrait ? un scrutin reste à mon avis un grand moment de magick à observer.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This