Catégories
Autres Magies

Manifeste W.I.T.C.H.

Auteur Anonyme

La Sorcière c’est un Tout féminin. C’est le théâtre, la révolution, la magie, la terreur, la joie, des fleurs d’ail, des sortilèges. C’est la conscience que les sorcières et les gitans furent les premiers résistants & guérilleros contre l’oppression, en particulier l’oppression des femmes à travers les siècles. Les sorcières ont toujours été des femmes qui osaient être excitantes, courageuses, agressives, intelligentes, non conformistes, curieuses, indépendantes, libérées sexuellement, révolutionnaires. (Cela explique peut-être pourquoi neuf millions d’entre-elles ont été brûlées). Les sorcières furent les premières à pratiquer le contrôle des naissances et l’avortement, les premières alchimistes (transformez les scories en or et vous dévaluez la notion d’argent !), elles ne s’inclinaient devant aucun homme, étant les seules survivantes de la culture la plus ancienne de toutes, celle où hommes et femmes partageaient également les taches dans une société véritablement coopérative avant que la répression spirituelle, économique, sexuelle, mortelle de la Société Phallique, Impérialiste, ne l’emportât et ne se mit à détruire la nature et la société humaine.

La Sorcière vit et rit en chaque femme, c’est la partie libre de chacune d’entre-nous, sous les sourires timides, l’abdication devant l’absurde domination masculine, le maquillage ou les vêtements étouffants qu’impose notre société malade. Il n’y a pas besoin d’adhésion ou de cotisation pour être Sorcière. Si vous êtes une femme et si vous osez regarder en vous-même, vous êtes une Sorcière. Vous établissez vos propres règles. Vous êtes libre et belle (…) Vous pouvez former votre propre « coven » de sœurs sorcières (treize est un bon nombre) et faire ce que voulez. Vos cibles : tout ce qui est répressif, destiné uniquement à l’homme, rapace, puritain, autoritaire. Vos armes ? Le théâtre, la satire, des explosions, de la magie, des herbes, de la musique, des costumes, des caméras, des chants, des masques, des affiches, des balais, des fusils, des poupées vaudou, des charrettes, des chandelles, des cloches, de la craie, des ongles, des grenades à main, des bagues à poison, des magnétophones, des fusibles, de l’encens – toute votre magnifique imagination sans limite ; votre pouvoir vient de votre féminité et il se réalise en travaillant de concert avec vos sœurs. Vous êtes une sorcière en étant une femme, indomptée, furieuse, joyeuse et immortelle.

Manifeste W.I.T.C.H. (Women’s International Terrorist Conspiracy from Hell), New York, années 60. Trouvé sur le net sans indication du traducteur.