Esotérisme, politique et philosophie

Bugs Bunny et autres victimes d’abductions

Bugs Bunny et autres victimes d’abductions

Par Robert Anton Wilson

Bien que peu s’en souviennent, Bugs Bunny fut la première victime d’abduction par des extraterrestres dans un dessin animé datant 1952 intitulé « Hasty Hare ». Le cas suivant eut lieu neuf ans plus tard, en 1961, lorsque Betty et Barney Hill firent la fameuse rencontre des « gris » de Zeta Reticuli qui portaient des uniformes nazis et les brutalisèrent sexuellement. Cependant tandis que Barney Hill se souvenait très bien des nains malfaisants arborant des insignes nazis, Betty, pour une raison inconnue, semble avoir oublié cet énigmatique et poignant détail.

De nos jours, plusieurs millions de personnes auraient subi le même genre d’abus sexuels de la part d’ « extraterrestres » selon les Abductés Anonymes, un groupe de soutien aux survivants. Budd Hopkins est devenu une rock star, célèbre pour aider les victimes à « se souvenir » de leurs expériences. Et ce n’est pas simplement une nouvelle lubie New Age. Dr. John Mack, un scientifique renommé du département de psychiatrie de l’Université de Harvard, a rédigé deux ouvrages sur le sujet. Et Harvard, qui a pourtant expulsé le Dr Timothy Leary à coup de pied dans le fondement pour ses idées bizarres, semble ne voir aucun inconvénient à ce que le Dr Mack continue de faire partie de l’université, avec tout le prestige que confère cet inhabituel et Lovecraftien sujet.

J’ai rencontré le docteur Mack, qui m’a semblé être un homme sensé et raisonnable. Il a franchement admis qu’il ignorait à quel degré de « réalité » ces expériences avaient lieu, ajoutant qu’il était persuadé qu’il ne s’agissait pas de la réalité ordinaire, plutôt de quelque chose comme la réalité non consensuelle des ouvrages de Carlos Castaneda ou des mystiques de toutes traditions – ou encore de Leary et de sa joyeuse bande d’astronautes de l’acide.

Curieusement, la censure tout comme la science semblent ne porter absolument aucun intérêt à cette question.

Je trouve cela surprenant. Imaginez ce qui arriverait si « plusieurs millions » de citoyens des États-Unis disaient avoir été sexuellement agressés par des étrangers en provenance du Mexique ou d’Irak, plutôt qu’en provenance des confins du cosmos. Il n’y aurait évidemment aucun tabou scientifique à examiner sérieusement ces cas, et le Congrès pourrait même avoir déjà déclaré la guerre aux envahisseurs.

Si ces mêmes sujets, comme le font la plupart de ceux du docteur Mack, prétendaient qu’en fin de compte, ils ont appris à apprécier leurs ravisseurs dont ils ont reçu des mises en garde écologiques importantes, et que ces extraterrestres leur ont fait comprendre à quel point notre pauvre société était pervertie, un tel discours serait interprété comme la preuve qu’ils ont subi « un lavage de cerveau » et qu’ils ont été violés (pensez au syndrome de Stockholm). Les différences entre les réactions scientifiques et politiques aux atrocités commises par des étrangers au pays et par des étrangers non humains semblent encore plus confuses que le reste de ce mystère.

Bugs Bunny et autres victimes d’abductions
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest

Bill Cooper, qui prétend être un ancien agent de renseignements de la Marine, affirme qu’il a vu les documents révélant un traité entre notre gouvernement et la race des « gris », qui durant un temps aurait fourni à nos militaires des technologies de pointe. Mais ces salauds ont rompu le traité, raconte Cooper, non seulement en se mélangeant sexuellement et / ou génétiquement avec nos citoyens, mais également en mutilant beaucoup de bétail. Notre gouvernement ne peut cependant pas les arrêter en raison de la supériorité de leur armement. Selon Cooper, ces monstres venus d’une autre galaxie seraient également derrière l’assassinat de John F. Kennedy.

De son côté, le Dr. Mack n’est pas certain qu’il faille prendre les abductions littéralement. Dans son deuxième livre, Passport to the Cosmos (Crown) il n’appelle plus ses sujets des « abductés », mais des « expérienceurs » ; il demeure cependant convaincu que ces gens ont vécu quelque chose et que leur expérience est, en un certain sens, réelle.

Considérez, dans ce contexte, les enquêtes du Dr Corey Hammond de l’Université de l’Utah, ancien président de l’American Society of Clinical Hypnosis. Le Dr Hammond a eu de nombreux patients qui, sous hypnose, se souvenaient des détails affreux de rituels satanistes, des sacrifices de nourrissons, du sadomasochisme, de la coprophilie et autres horreurs du même goût. Le Dr Hammond croit que ces témoignages, ajoutés aux données qu’il a rassemblées sur les sectes sataniques en général, prouvent que trois groupes travaillent ensemble – les nazis, la CIA, et la NASA – et qu’ils ont secrètement mais brutalement programmé les enfants américains, pour une durée de 50 ans, à faire partie intégrante d’un « ordre satanique qui dominera le monde ».

Pouvons-nous croire à la fois le Dr. Mack et le Dr Hammond ? Tandis que des extraterrestres et d’autres entités non humaines violeraient des gens avant de leur donner des cours d’écologie, un autre complot viserait à torturer et à rééduquer nos enfants afin d’en faire des esclaves de Satan ? Ou peut-être pourrions-nous adopter une position intellectuellement plus économique et nous dire que de nombreuses personnes ont vécu des expériences non ordinaires – des voyages psychédéliques sans médicaments – et que nous avons tous tendance à interpréter ces faits en fonction de nos espoirs et de nos craintes ?

Considérons le modèle offert par le Dr Jacques Vallée qui enquête sur les ovnis depuis plus de 30 ans. Le Dr Vallée a proposé comme explication possible des abductions une vaste expérience portant sur le contrôle de l’esprit et les modifications comportementales menée par une Agence gouvernementale (il ne cherche pas à savoir laquelle). Serait-il possible que les cas traités par docteur Mack et le Dr Hammond soient des victimes de cette expérience qui n’auraient conservé que des souvenirs déformés et fragmentaires de leur calvaire ? Compte tenu de ce qui a filtré du projet MKULTRA [1], cette hypothèse ne semble pas tout à fait extravagante.

Bill Cooper, le type qui prétend que les « Gris » sont derrière l’assassinat de JFK, a également envisagé une variante de la théorie de Vallée. Il considère qu’il a peut-être été lui-même trompé par ses supérieurs. Mais dans ce cas, souligne-t-il, le gouvernement (je ne me sens plus très chaud pour l’appeler « notre gouvernement ») doit se servir de la mythologie extraterrestre pour dissimuler autre chose – quelque chose de pire que de nous vendre à des violeurs en provenance de Reticuli.

Franchement, je ne peux accepter ni la foi aveugle des True Believers ni le rejet dogmatique des instances officielles. Comme le docteur Mack, je pense que ce sujet a besoin de moins de sensationnalisme et de davantage de chercheurs ouverts d’esprit.

Après tout, la prochaine victime cette réalité non ordinaire pourrait bien être vous ou moi.

Bugs Bunny et autres victimes d’abductions. Robert Anton Wilson, « Bugs Bunny And Other UFO Victims : Reality isn’t always consensual », publié le 13 décembre 1999 dans Whoa ! Traduction française par Melmothia, 2010.

[1] Le Projet MKULTRA est le nom de code d’un projet de la CIA des années 1950 à 1970 visant à manipuler mentalement certaines personnes par l’injection de substances psychotropes (source : Wikipedia).

Image extraite du site Ellie Crystal’s Metaphysical and Science Website.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.

Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.

L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil…
Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. Une alliance entre les nazis, des sectes satanistes et la CIA ? Des effets secondaires du programme MK-Utltra ? Un peu douteux mais toujours drôle à lire. ^^

    … Pour autant, l’auteur de l’article me semble avoir parfaitement cerné ce problème; depuis toujours, les hommes ont été capables de transcender leur réalité, volontairement ou non, et de vivre des expériences mystiques toujours interprétées différemments suivant les civillisation. Cette histoire d'”abduction” n’est qu’une interprétation de ces expériences psychiques, à moins que les illusions créé par ces expériences n’aient été, sous l’influence de la culture, réellement tels qu’elles ont été décrites.

    (bon, j’arrête là, parce que je verse dans le Captain Obvious…)

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This