Pratiques et Rituels

Apodémie de Dionysos

Apodémie de Dionysos

Par Spartakus FreeMann

Un rituel moderne d’adoration de la divinité.

Aux enfants de la terre, aux modernes qui cherchent à retrouver le chemin vers les anciens dieux, nous dédions ce rituel journalier de dédication et d’adoration de Dionysos. La religiosité se perd aujourd’hui dans un matérialisme athée qui nous retranche de l’Univers et de l’Humanité ; en ce sens, chercher une connexion, un lien, un retour peut se révéler comme une démarche plus moderne encore que la perte de sens dans des univers virtuels, dans le monde aliénant du travail ou dans l’adoration somnifère télévisuelle quotidienne. Ce que nous professons ici n’est pas une soumission de la volonté ou de la liberté, mais une Fête joyeuse qui doit emplir l’âme et le cœur, l’esprit et le corps d’enchantements. Ce que nous offrons ici est une trame, il appartiendra à chacun de l’adapter à ses propres besoins, choix, sensibilités…

« Zagreus, Petit Cornu, Deux-fois Né

Je T’invoque & T’invite

Pénètre-moi & révèle-Toi à moi, ô Bromios !

Briseur des Liens,

Porteur de la Vision Mystique,

Car je suis Ton prêtre dévoué.

Io Evohé Dionysos ! »

Tout d’abord, dressez l’autel qui peut être constitué d’une image de Dionysos (une statue, un masque, la représentation d’un taureau, d’un bouc, un thyrse…). Un brûle encens, un bol pour vos offrandes & vos libations. Lavez alors vos mains & votre visage. Mettez des vêtements clairs & propres ou toute tenue rituelle qui vous convient, munissez-vous également d’un sac dans lequel vous placerez bouteilles de vin, branches de laurier & ceps de vignes en l’honneur de Dionysos.

Ensuite vous commencerez la Procession. La procession, également appelée « Pompe », était un élément important du rituel de la religiosité grecque. Ici, vous ne devez pas faire une longue procession, si vous vivez en ville, vous pouvez vous contenter d’une circumambulation dans votre salon, ou mieux dans votre jardin. Mais, il est essentiel que dans cette circumambulation, votre mouvement soit de vous approcher de l’autel. Vos pensées se doivent d’être solennelles & respectueuses & centrées sur la divinité.

Vous offrirez alors Luminaires et Encens qui sont deux offrandes au Dieu. L’encens peut être du storax, ou du patchouli, du musc. Mais, restez simples et utilisez tout encens que vous sentez relever des adorations à Dionysos. La lumière peut provenir de bougies, vertes ou brunes ou blanches et noires, ou mieux encore d’une lampe à huile ancienne.

Vous pouvez alors réciter un ou plusieurs hymnes. Nous vous reportons au chapitre « Oraison » pour un choix d’hymnes appropriés, mais vous pouvez faire offrande d’un hymne personnel, d’un poème sacré de votre propre composition, cela est encore mieux. L’hymne doit vous mener vers un état de phase avec le Dieu et doit permettre à votre esprit de se connecter aux divers aspects du Dieu et de concentrer votre esprit et votre cœur pour l’étape suivante.

Placez les offrandes sur l’autel devant l’image sacrée. Cette image peut être une statuette, une photo, une peinture du Dieu ou d’un de ses avatars, un fruit, un animal consacré, en fait, toute représentation du Dieu.

Il est temps, à présent, de prier le Dieu. Habituellement la prière grecque se modulait en 4 phases :

(1) un appel de la divinité par l’utilisation de ses multiples épithètes (voir le chapitre « Liste des Noms ») ;

(2) une mention aux œuvres et bénédictions passées offertes par le Dieu ;

(3) une demande spécifique et (4) une promesse envers le Dieu, qui devra être tenue, si la prière est entendue.

La prière se fait debout avec les mains élevées vers les cieux ou tendues vers l’autel. Pour les prières à Dionysos, puisqu’il est également un Dieu chthonien, on peut se tenir debout et tendre les mains vers le sol ou bien se prosterner sur le sol. Il vous appartient d’agir comme vous l’entendez et selon l’avatar du Dieu que vous invoquez et priez.

Le moment qui suit la prière est excellent pour la méditation. Vous pouvez alors soit vous tenir dans la contemplation du Dieu et vous ouvrir à son inspiration ou bien, Dionysos étant le Dieu de la Prophétie, vous pouvez profiter de cet instant pour tenter une divination en posant des questions et en attendant que les réponses vous soient communiquées. Vous pouvez utiliser la bibliomancie avec les vers d’Euripides ou tout autre livre sacré ou non. L’utilisation de runes, tarots, I Ching peut être également envisagée.

Vient alors le moment des Libations qui consistent en du Vin, du Lait, du Miel ou de l’Huile. Retirez les libations du sac ou du panier et placez-les dans un bol. Buvez l’offrande afin de montrer que celle-ci est pure, plongez vos doigts dans le bol et aspergez alors l’autel en criant « Sponde ! » (Offrande de Boisson).

Procédez alors à la procession de clôture, par une circumambulation en vous éloignant de l’autel.

Ce rituel peut être quotidien ou mensuel selon vos désirs et disponibilités.

IO ÉVOHÉ !

Apodémie de Dionysos, Nyktipolos Sôter

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.

Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.

L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil…
Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. madgmaX

    Intéressant d’ 1 point de vue anthropologique ;

    MAIS IL FAUDRAIT DEJÀ SAVOIR : QUE VEUT DIRE APODEMIE ??!!??

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This