Auteurs & livres de la Chaos

Interview de Melmothia par le Webzine Equinox

Interview de Melmothia par le Webzine Equinox

Interview par Hagel pour Equinox, octobre-novembre 2013

Soror D.S., Melmothia Freeman… des noms mais une signature, un style inimitable et incontournable sur le net ésotérique français.
Sur le net depuis que le net existe? Forums, sites, groupes et blogs, on vous trouve là où on cherche une vision sérieuse et réfléchie de l’ésotérisme. Le tout dans une volonté de compréhension de son histoire, de son évolution, à l’encontre des mouvements illuminés et sans réflexion, des détournements politiques et sociaux aussi, ainsi que de ses travers.
La philosophie, la littérature, l’esprit critique se croisent dans vos textes aussi bien que les recherches sur les grands noms de l’ésotérisme et du religieux.
L’amour des chats, appréciant le bon armagnac…on peut aussi dire que la dérision piquante vous caractérise. Vous vous définissez vous-même : “empêcheuse de penser en rond”.
Spiritualité (membre de l’église gnostique chaote, en dilettante), ésotérisme et pratique (kaos magic), étude et philosophie, vous êtes une touche à tout qui va au fond de ce qu’elle entreprend, proche de la tradition occidentale (ce qui n’empêche pas quelques détours par le reiki et autres traditions asiatiques/orientales).

Pourquoi Soror Deus Sekor ?

C’est un jeu de mot idiot (comme je les aime) avec “Sors de ce corps”. Evidemment, il faut massacrer la prononciation latine, mais c’est ce qui rend la chose savoureuse.

Comment êtes vous venue à la spiritualité & l’ésotérisme?

Ma mère a commencé à s’intéresser à la voyance et au mouvement New-Age lorsque j’étais adolescente. Assez naturellement, je me suis mise à piocher dans sa bibliothèque et à jouer avec ses Tarots, mais Lobsang Rampa et Meurois-Givaudan ne me convenaient pas. J’ai lu des occultistes, Eliphas Lévi, Agrippa, Papus… pour réaliser que leurs philosophies ne me parlaient pas davantage. Mon entourage parlait de cristaux, de pensée positive et de Gaïa notre mère – tu la sens vibrer, l’énergie cosmique ? Internet n’existait pas et les librairies de la ville où j’ai grandi ne possédaient aucun rayon ésotérique. J’ai fréquenté des New-ages, des thélémites, des occultistes et des satanistes. Au fil des années, ma frustration a augmenté de façon exponentielle et surtout, ma solitude. Je pratiquais de façon purement intuitive, ce qui me valait des “tu n’es pas initiée”, “c’est pas comme ça qu’il faut faire”, “il ne faut pas pratiquer sans un maître” et toutes les idioties habituelles qui semblent être le seul consensus stable entre les chapelles. Il m’est arrivé de les croire et de perdre pied. A présent, je sais que ces gens n’en savaient pas plus que moi, qu’ils se contentaient de répéter ce que d’autres avaient dit ou écrit, sans forcément en savoir davantage… Le cercle vicieux classique du non-savoir ésotérique.

Lire la suite de cette interview sur Equinox Magie

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This