Pratiques et Rituels

Le Rite de l’Inanna Rouge

Le Rite de l’Inanna Rouge

Auteur Anonyme

Buts : exploiter les pouvoirs combatifs au travers de la Déesse de la Guerre, & de projeter ce potentiel de manière à intimider tout adversaire potentiel. Cela en vue de permettre l’évolution libre & le passage dans toutes les directions spatio-temporelles avec une résistance minimale. Au cours de ce rite l’opérateur créé un démon-pantacle des forces de la Restriction & du Conflit. Le pantacle est alors brisé, consumé & finalement enterré afin de reposer dans la terre en tant que graine nouvelle de la Volonté du Guerrier ou de la Guerrière.

Matériel :

De la pâte à modeler

Quelques centilitres de liquide inflammable

Un récipient pour consumer les débris du pantacle

Une pelle

Une dague rituelle ou toute autre arme magicke.

Le Rite :

0. Rituel d’ouverture (Vortex ou Eclair Gnostique)

1. Intention :

« C’est ma Volonté de voir mes limitations & mes liens, &, par la projection de mon potentiel guerrier, de les détruire sans aucune forme de résistance ».

2. Invocation (à répéter deux fois) :

« Inanna, Inanna, Inanna, Inanna, Inanna, Inanna, Inanna,

Laisse-nous goûter à ton règne sanglant afin de rejeter notre Hul !

Pour notre Namtar une guerre fait rage,

Crains notre Ni’,

Azag est néant ! »

3. Préparation à la Guerre & Connaissance de l’Ennemi : fabriquer un pantacle en gravant dans la glaise les symboles, les sceaux, &/ou les images qui représentent l’adversaire & les forces contraires. Ce pantacle sera cuit dans un four, & des chants de guerre accompagneront le temps de la cuisson.

4. Partir en guerre : prenez le pantacle & placez-le dans l’endroit où il devra être brûlé. Pendant cette marche, l’opérateur se visualisera comme marchant sur un champ de batailles & se battant avec les Démons du pantacle. Il faut veiller à porter en permanence les armes magickes & les outils nécessaires au reste du rite.

5. La Guerre est gagnée : une fois arrivé au lieu de la consumation, l’opérateur devra s’écrier : « Su Tag Ug ! » au moment où il brisera le pantacle.

6. Le Bûcher : l’opérateur placera les débris du pantacle dans le récipient prévu à cet effet, versera le liquide inflammable & répétera sept fois :

« Sud Inanna Imin ! »

7. Le Guerrier se repose : l’opérateur creusera alors un trou dans lequel il déposera les restes calcinés du pantacle tout en disant :

« L’esprit du guerrier n’a nul besoin de guerre… Il Aka ! »

8. Bannissement : l’opérateur tracera la rune guerrière Teiwaz sur le lieu de l’incinération & bannira par le rire ou par tout autre moyen.

Le Rite de l’Inanna Rouge. Traduction & adaptation par Spartakus FreeMann, Nadir de Libertalia, mai 2005 e.v. Issu d’Autonomatrix.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This