Magie du Chaos

Ouranien Barbare, la langue de la Chaos Magick

Ouranien Barbare, la langue de la Chaos Magick

Par Spartakus FreeMann

1. Les Origines

L’Ouranien barbare est une langue magique utilisée exclusivement au sein de la communauté de la Chaos Magick et destinée à servir à la réalisation d’œuvres magiques, sigils ou autres. C’est une langue « channelée » dans le sens où son vocabulaire a été formulé par des personnes dans des états de transe gnostique plutôt que par un processus linguistique naturel ou selon une construction intellectuelle (comme le sont le langage des Elfes dans l’œuvre de Tolkien et le Klingon dans Star Trek).

Il ne s’agit donc pas d’une langue réelle. Son but premier est d’agir comme outil de distraction pour l’esprit conscient afin de permettre au magicien de surpasser le censeur psychique. Comme l’écrit Joseph Max, « l’utilisation d’un jargon, dont les mots sont néanmoins pourvus de significations cohérentes, permet d’induire un effet répétitif de type mantra » et donc de causer des altérations dans la conscience afin de communiquer directement avec son inconscient.

La légende voudrait que l’Ouranien fût créé afin de combler les lacunes d’autres langues barbares, comme l’énochien, déjà utilisées par les magiciens. En effet, des termes comme « la Constante de Planck » ou le « Principe d’Incertitude d’Heisenberg » n’existent ni en énochien ni dans aucune langue sacrée. Peter J. Carroll dit qu’il a créé ce langage, car il « aimait la sonorité de l’énochien et désirait démontrer qu’un langage magique arbitraire marcherait aussi bien qu’un autre possédant une histoire mystérieuse ».

Le terme « Ouranien » est la forme adjectivée du nom Ouranos, l’ancienne forme d’Uranus, le dieu du « firmament », époux de Gaïa (la Terre) et frère aîné d’Ouréa et de Pontos. Dans le Rite d’Ouranos, on le décrit comme :

« La huitième planète, en dehors de la sphère des planètes classiques. Il représente non pas la puissance de la magie, qui est attribuée à Pluton, mais le désir de devenir un magicien. Ouranos peut également être vu comme le côté sombre du Soleil. Là où les corps célestes classiques orbitent autour du Soleil, Ouranos représente quelque chose de sombre et de déviant, comme se mouvant dans les ténèbres en dehors de la normalité ».

L’Ouranien est une « langue barbare » dans le sens donné à ce terme par Crowley et d’autres. Il s’agit là d’un des concepts fondamentaux de la magie évocatoire : toute langue que l’on ne comprend pas directement et qui peut être scandée de façon à distraire l’esprit conscient est considérée comme « barbare ».

En termes de Chaos Magick, chanter dans une langue opaque à l’esprit conscient (comme l’Ouranien Barbare) permet aux idées représentées par les mots de traverser le censeur psychique et de pénétrer ainsi le subconscient du magicien. Crowley dit, dans son chapitre IX du Magie en Théorie et en Pratique :

« L’on peut concéder en tout cas que les longs chapelets de mots formidables qui rugissent et gémissent dans tant de conjurations ont pour véritable effet d’exalter la conscience du Magicien au degré adéquat — qu’ils puissent provoquer ceci n’est pas plus extraordinaire que la capacité que devrait avoir toute musique à faire de même ».

L’Ouranien fut créé par Peter Carroll et sans doute par d’autres contributeurs durant les années 1989-1990. Il fut divulgué par un membre indélicat de l’IOT alors qu’il n’était pas censé se retrouver dans le domaine public. Depuis lors, son utilisation s’est répandue chez les chaotes et il fut intensivement développé par la guilde d’AutonomatriX où l’on pourra trouver, entre autres, un dictionnaire Anglais – Ouranien et Ouranien – Anglais.

2. Sa grammaire et sa syntaxe

À proprement parler l’Ouranien Barbare n’est pas une langue, mais un jargon sans aucune règle ou syntaxe, sans aucune structure, temps, etc.

Selon certains, l’Ouranien devrait s’écrire et se parler dans le langage « V-Prime » qui signifie « Vernaculaire Prime » et qui est, d’après Carroll dans son Liber Kaos, « la langue maternelle d’une personne au sein de laquelle toute utilisation des temps du verbe « être » est omise en accord avec la métaphysique quantique. Tous les non-sens du transcendantalisme disparaissent assez naturellement via cette tactique. Il n’y a pas d’être, tout est dans le faire ».

Il n’y a ainsi aucune forme du verbe « être » dans le langage Ouranien Barbare. À la place, nous avons l’acte de « faire » des choses. On ne dira pas « je suis mourant » mais « je fais la mort ».

Il n’y a pas non plus d’article défini et le temps utilisé est principalement le présent. Le « je » et le « nous », en Ouranien, sont identiques sur la base de la nature multiple du moi. Chaque personne est un ensemble de personnes – un être colonial et donc « je » est un « nous ».

Afin d’indiquer la forme positive ou négative d’un terme, l’Ouranien utilise les termes « T+ » et « T- ». Ainsi, lorsque nous traduisons en Ouranien « presque certainement » nous obtenons « UTHEDUS (T+) » et « THOFAD (T-) » ; UTHEDUS signifiant « presque certainement » et THOFAD « presque certainement pas ».

Il n’existe aucune règle de prononciation des mots Ouraniens barbares. Liberté est laissée aux chaotes de trouver et de développer leur propre système.

3. Comment crée-t-on des nouveaux mots en Ouranien ?

Par la créativité ! L’idée générale est de les produire de manière intuitive, ou par channeling. Mais en gros, on peut décrire le processus de création de la manière suivante. Choisissez un mot que vous voulez ajouter au langage Ouranien. Prenez un sac de lettres du scrabble et tirez-en entre 4 et 10. Placez les lettres sur la table et laissez votre imagination et votre créativité jouer.

Au fur et à mesure vous créerez ainsi votre propre dictionnaire d’Ouranien barbare.

Le processus de création des mots en Ouranien n’est pas très différent de celui décrit par Spare pour « l’Alphabet du Désir ». Par analogie avec cette méthode, le magicien peut donc créer des mots ; il ne faut cependant pas oublier que le point crucial est la charge de ce mot par l’intention magique. Le nouveau mot Ouranien agira alors à la manière d’un talisman chargé de sa propre signification et du pouvoir dont le magicien a voulu le doter.

L’Ouranien est écrit le plus souvent en lettres latines, cependant, on peut décider de créer son propre alphabet afin d’accroître la distraction de la conscience et du censeur psychique. Vous pouvez bien sûr créer un alphabet à partir de rien ou vous baser sur un alphabet étranger déjà existant. Il y a un « Ouranien Linéaire A » développé par les membres de l’IOT qui consiste à tracer les lettres avec une flèche à la fin pour indiquer le sens de lecture. Avec cet alphabet on peut ainsi écrire de gauche à droite, de droite à gauche, de haut en bas et même en spirale !

Ouranien Barbare, la langue de la Chaos Magick. Spartakus FreeMann, décembre 2008 e.v.

Article écrit sur base de :

« Ouranian Barbaric FAQ 3.00 » de Fenwick Rysen ;

« Ouranian Barbaric and the Use of the Barberous Tongues » de Joseph Max 555.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.

Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.

L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil…
Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. Bonjour,

    Dans votre ancien site vous aviez mis a disposition un Dictionnaire Uranien barbare-Français. Pourquoi ne l’avez-vous pas importer?

    Merci votre site est très bien fait!

  2. Bonjour,

    L’ancien KAosphOruS ex-Hermesia, etc. n’a jamais proposé de dico ouranien barbare/français à ma connaissance ; par contre, il me semble qu’il en existait un quelque part en ligne, sans doute sur l’un des sites d’Amorgen.

    Si cela intéresse les lecteurs, on peut s’appliquer à mettre en ligne un lexique des principaux termes (peut-être pas un dico entier… :D).

  3. J’étais l’un des traducteurs de ce lexique avec Loutre et Amorgen (qui a hébergé ce document plusieurs années, en effet).

    Ce lexique, qui date (ouf, près de 10 ans), mériterait un mise à jour conséquente au su de la totale explosion du vocabulaire ouranien…

    Or, j’ai toujours trouvé sa sonorité terriblement anglophilique et je rédige présentement (non, la mort ne m’a pas surpris encore) un livret de prosodie chaote à l’usage des francophones basé sur le sumérien, l’aklo, le spectre électromagnétique, des rythmes traditionnelles de djembé (et la sensibilité Mi-go).

    Donc, deux alternatives périlleuses :

    1) Piquer l’Ours avec des pieux pour qu’il remette en ligne le dit document

    2) Attendre que le vieux zombie manifeste son truc

    Welcome to the jungle !

  4. Je vote pour les deux.

  5. L’Ours n’a plus d’espace web, mais je crois avoir une copie du lexique français-Ouranien & Ouranien-français sur un cd. Si je le retrouve, je vous l’envoie.

  6. Hi Mr. Amorgen,

    Bien volontiers, car cela mérite de perdurer. En couplant avec le travail d’Airzomb’ ça le fera.

    Bon retour d’hibernation.

    Spartakasscouille

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This