Pratiques et Rituels

Les Serviteurs du Chaos : Guide de l’Utilisateur

Les Serviteurs du Chaos

Par Phil Hine

Séquences de conception du Serviteur.

1. Définir l’intention générale.

La première étape dans la conception d’un Serviteur consiste à décider de la sphère générale d’influence dans laquelle l’intention tombe : le soin, la protection, le lien, l’harmonie, la chance, l’amélioration de l’humeur, le succès… etc.

Définir cette intention générale vous aidera si vous désirez utiliser des symboles & des correspondances magiques pour la création de votre serviteur. Par exemple, si vous souhaitez créer un serviteur afin d’agir dans la sphère de la Guérison, alors vous pourriez réunir des associations, symboles, émotions, mémoires, etc. liés au concept de Guérison. En consultant un livre de correspondances magiques tel le « 777 » vous pourriez construire une chaîne de correspondances — des figures planétaires, des parfums, des couleurs, des heures planétaires, etc. Jusqu’où aller dans cette direction est une question de choix personnel.

2. Définir une intention magique.

Ici, vous allez créer le « noyau » du programme du Serviteur — la proclamation de l’intention qui est en quelque sorte l’ADN éthérique du Serviteur. Formuler la proclamation de l’intention du Serviteur peut nécessiter un travail profond d’auto-analyse de vos motivations, désirs, projections réalistes des buts, etc. Comme pour toute opération sorcière, il est approprié de demander conseil à votre forme préférée de divination. Pour continuer sur notre exemple du Serviteur de Guérison, une proclamation d’intention appropriée pourrait être : « Pour promouvoir une récupération rapide de la santé de (nom) ». Une fois que vous avez déterminé l’intention appropriée afin de construire le noyau de votre Serviteur, alors la proclamation peut être chargée dans un sigil ou un glyphe.

3. Quels symboles sont appropriés à la tâche du Serviteur ?

Il existe un grand nombre de symboles magiques & mythologiques que vous pouvez utiliser lorsque vous créez un Serviteur, afin de représenter ses différentes qualités, ses pouvoirs & ses attributs. On peut également faire appel au symbolisme des couleurs, des parfums, des sons & autres médias sensoriels. Afin d’affiner le programme qui forme le noyau de votre Serviteur, vous pouvez embellir le sigil en y ajoutant d’autres symboles.

L’illustration ci-dessus (1) montre le « programme » d’un Serviteur Guérisseur. Son sigil central a été placé au sein d’un hexagramme & le chiffre 7 lui a été ajouté. Ici, l’hexagramme représente l’équilibre, la santé, l’amélioration de la vie et les qualités solaires ; il constitue en outre, un symbole élémentaire du Feu (représentant le feu guérisseur, la chaleur de la fièvre) & un symbole élémentaire de l’Eau (représentant l’expulsion des toxines au travers de la sudation). Le chiffre 7 incarne l’idée d’harmonie & la durée de l’opération du Serviteur. Le dessin en entier constitue les « instructions » du Serviteur qui seront visualisées comme étant des parties intégrantes de sa personnalité lors de sa phase de création.

4. Il y a-t-il un facteur temps à considérer ?

Vous devez considérer la durée de l’opération du Serviteur. En d’autres termes, voulez-vous que votre Serviteur travaille constamment ou seulement pour une période prédéfinie ? Ici, vous pouvez prendre en compte par exemple les phases de la lune, les conjonctions astrologiques ou les heures planétaires, qui peuvent être ajoutées aux instructions symboliques du Serviteur. Le Serviteur Guérisseur de l’exemple, se vit instruire une période d’activités avec des intervalles de 7 heures. Cette instruction sert à renforcer le symbolisme du chiffre & son association avec la notion d’harmonie.

C’est aussi à ce stade que vous devez penser à ce qui arrivera après que votre Serviteur ait accompli sa tâche. Il est généralement considéré comme préférable que le Serviteur soit alors désassemblé par son créateur. Il y a deux approches pour ce faire. La première consiste à encoder une instruction d’auto-destruction dans le Serviteur au moment de sa création, instruction par laquelle la durée de son existence est définie en terme de durée de travail, ou d’accomplissement d’une tâche prédéfinie. Par exemple, le Serviteur Guérisseur peut être défini par une proclamation d’intention comme celle-ci : « Afin de promouvoir une récupération rapide de la santé de (nom), travaillant à des intervalles 7/7/7, dont la somme est le nombre de ta vie ».

L’autre façon de faire est d’accomplir un rituel de « réabsorption » du Serviteur, mentalement rappelé de sa tâche par la visualisation, rappelant le désir original qui a participé à sa création et rappelant ou détruisant tout le matériel de base que vous avez créé pour lui. Tandis que l’occultisme classique affirme que si vous ne prenez pas soin de vos formes-pensées, elles vagabonderont dans le plan astral, il y a une bonne raison psychologique pour laquelle il faut clore la « vie » d’un Serviteur qui a accompli sa tâche : il s’agit de reprendre la responsabilité du désir que vous avez utilisé lors de sa création.

5. Un nom est-il requis ?

Le Serviteur peut se voir attribuer un nom qui peut être utilisé, en plus du sigil, afin de le créer, de le galvaniser ou de le contrôler. Un nom peut aussi servir à créer une persona pour le Serviteur. Ce nom peut refléter la tâche du Serviteur, ou être formé à partir du sigil mantrique de la proclamation de l’intention. L’exemple du Serviteur Guérisseur a été nommé TUMMYHUM qui est une référence à sa fonction.

6. Un matériel de base est-il requis ?

Le matériel de base consiste en une concentration dans un objet pouvant aider à définir le Serviteur en tant qu’entité individuelle et pouvant être utilisé si vous avez besoin de rappeler le Serviteur pour une raison quelconque. Comme matériel de base, on peut utiliser des bouteilles, des anneaux, des cristaux, des petites figurines comme celles que l’on utilise dans les jeux de rôles… Des fluides corporels peuvent être appliqués à ce matériel de base afin d’accroître le lien entre le créateur et l’entité. C’est une question de goût personnel. Mais le Serviteur peut aussi rester librement mobile en tant qu’entité éthérique. J’ai tendance à penser que des serviteurs ponctuels, destinés à remplir une tâche spécifique, peuvent être conservés sous la forme d’entités éthériques, tandis que pour des entités destinées à une utilisation à plus long terme, un matériel de base est nécessaire. Une autre alternative consiste à lier leur utilisation à un état de conscience spécifique, identifiable, qui constitue la part centrale des associations que l’on construit pour le Serviteur. Il est également possible de lier un Serviteur à un parfum spécifique — huile essentielle par exemple — afin que chaque fois que ce parfum est utilisé, le Serviteur soit activé. Cela peut être particulièrement utile lorsque l’on créé un Serviteur pour une Guérison générale, pour une protection ou pour l’amélioration d’une humeur particulière. Une dose de parfum peut être mise dans le matériel de base du Serviteur et le parfum doit alors être inhalé durant le lancement de l’entité.

7. Une forme spécifique est-elle requise ?

Des Serviteurs peuvent être créés de façon à avoir une forme particulière, du petit homoncule à la sphère morphique. La forme que vous choisissez pour l’identifier peut constituer un autre niveau d’identité de représentation. Une pratique commune cependant est de visualiser le Serviteur en tant que sphère sans forme, pulsante d’énergie, brillante des couleurs appropriées choisies, dans laquelle ont été imprimées ses instructions sigilisées.

Les Serviteurs du Chaos : Guide de l’Utilisateur. Phil Hine. Titre original « Servitor design sequence », In Chaos Servitors : A User Guide. Texte original sur Spiritual.com. Traduction française par Spartakus FreeMann, octobre 2006 e.v.

(1) Voir l’ouvrage de Phil Hine Chaos Servitors : A User Guide

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This