Magie du Chaos

Le Saut de Paradigme selon Morigane

Le Saut de Paradigme

Par Morigane

De l’éléphant, de la Divinité et de ses multiples facettes

Beaucoup d’ésotéristes ne comprennent pas pourquoi, ni comment, les Chaotes (ou Magiciens de la Chaos) pratiquent le Saut de Paradigme. Ou en clair pourquoi et comment ils peuvent changer de système magicke ou de système de croyance comme de chemise.

Voici une histoire d’éléphant issue de la tradition Hindoue qui explique bien la notion de multiplicité de la “vérité” :

“Il était une fois un village entièrement peuplé d’aveugles. Un colporteur informa les habitants qu’un prince, venu de loin, traversait la contrée à dos d’éléphant. « Qu’est-ce qu’un éléphant ? » demandèrent les aveugles. Il n’y en avait pas dans les parages, et ils n’avaient jamais entendu parler de cet animal-là.

Le colporteur leur dit qu’il s’agissait d’une bête gigantesque, en tout point extraordinaire. Il piqua si bien leur curiosité que les aveugles voulurent tous approcher l’éléphant pour s’en faire une idée personnelle. Tous, c’était beaucoup trop. Par conséquent, on décida d’envoyer une délégation de trois personnes, que le prince voyageur reçut de bonne grâce. Il autorisa les représentants du village à palper son éléphant à loisir. Ils palpèrent donc, remercièrent et rentrèrent chez eux.

Aussitôt, ils furent entourés et assaillis de questions par les autres villageois. « C’est un animal qui ressemble à un tapis rugueux battu par le vent sur une corde à linge », dit un aveugle qui n’avait touché que l’oreille. « Pas du tout, dit celui qui n’avait tâté que la trompe, c’est une sorte de serpent très épais, très nerveux, à tête poilue et humide. » « Comment donc s’indigna le troisième, qui n’avait palpé que la patte, c’est une bête épaisse et calme comme un arbre. » « Entendez-vous ! » demandèrent les villageois.

Loin de s’entendre, les trois aveugles en vinrent aux mains, chacun prétendant avoir raison. Les autres prirent parti et la querelle tourna à l’affrontement général.

Quand tout le monde fut las de donner et de recevoir des coups, un sage proposa d’envoyer une autre délégation, plus nombreuse, formée de personnes choisies pour leur intelligence, et qui prendraient le soin de demander au prince lui-même une description de sa monture – car les aveugles, se souvenant des paroles du colporteur, doutaient que l’on puisse voyager à dos de tapis, à dos de serpent ou à dos d’arbre.

Il fallut plusieurs jours pour se mettre d’accord sur la composition de cette nouvelle ambassade. Lorsqu’elle arriva, le prince avait levé le camp.”

Comme le dit si bien cette histoire toutes les religions et systèmes magiques ont raison … en partie. La Divinité n’est pas abordable par l’esprit humain dans sa globalité. Nous ne sommes capables que de percevoir un infime fragment du Tout/de l’Un/de la Divinité (quelque soit le nom qu’on lui donne) et tout comme les aveugles de l’histoire nous croyons dur comme fer que ce fragment est le Tout. La Divinité/l’Un est comme une boule à facette géante, chacun dans sa croyance ou dans son système de pensée est rivé à une de ces facettes et considère que ce qu’il voit est la “seule et unique” face de la Divinité, la “seule et unique vérité”. Chacun est prêt à trucider le voisin sous prétexte que la facette qu’il regarde n’est pas la même, que sa vérité n’est pas la même. Ca c’est la majorité des gens, ésotéristes inclus.

Les Chaotes ne pensent pas qu’un système de croyance puisse appréhender la Divinité dans son entièreté. Ils sont conscients que chaque système n’aborde qu’une facette du Tout. Que chaque égrégore lié à un culte, une pratique magique ou une religion n’est qu’une partie du Tout. Que chaque entité et chaque être fait partie du Tout et que le Tout est en chacun d’eux.

Pratiquer le Saut de Paradigme c’est aborder l’une après l’autre de multiples facettes du Tout en espérant ainsi avoir une vision plus précise du Tout en recoupant les informations issues de chaque facette.

Pratiquer le Saut de Paradigme, c’est se plonger à corps et coeur perdu dans l’observation d’une facette, puis de passer à une autre en ayant conscience que la “vérité” de chaque facette est à la fois vraie et partielle. Cette conscience du coté parcellaire de cette vérité n’empêche en rien le Chaote de croire temporairement à chacune des “vérités” qu’il explore. C’est une gymnastique de l’esprit qui nécessite une capacité à prendre du recul et surtout une capacité à se plonger rapidement dans un “rôle” et à en ressortir tout aussi vite pour passer au suivant (c’est une sorte de jeu de rôle grandeur nature).

Pratiquer le Saut de Paradigme demande des capacités de Caméléon. Être capable de se plonger dans un personnage (prêtre, sorcier, soufi, chaman) jusqu’au point “d’être” temporairement ce personnage, puis de s’en défaire comme on change de vêtement (un peu comme le héros de la série “Le Caméléon”). Mais attention ce passage d’un personnage à un autre, d’une croyance à une autre, demande une bonne connaissance de soi-même. Se lancer dans la Chaos Magick sans se connaître profondément peut mener à la folie. Pratiquer le Saut de Paradigme c’est marcher sur le fil du rasoir.

Pratiquer le Saut de Paradigme c’est être capable de passer d’une facette à l’autre du Tout, puis lorsqu’on en a vu un certain nombre, de reculer d’un pas ou deux pour les embrasser d’un seul regard et s’apercevoir d’un coup qu’elles forment une partie d’un Tout unique et de voir ce qui les lie entre elles.

Pratiquer le Saut de Paradigme c’est reconstituer le puzzle d’un Tout qui nous échappe dans sa globalité en espérant avoir le temps d’explorer un maximum de facettes, de rassembler un maximum de pièces du puzzle afin de commencer à se faire une idée un peu moins floue de ce qu’est le Tout.

Cela n’empêche en rien un coté pratique et opportuniste de cette approche, qui permet d’utiliser à son arc bien plus de cordes que bien des sorciers et des mages n’en auront jamais ; et d’accroître ainsi ses chances d’infléchir la réalité du monde dans le sens de sa volonté. Mais ça c’est une autre histoire…

Le Saut de Paradigme, Morigane

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This