Pratiques et Rituels

L’utilisation magique des 16 figures géomantiques

L’utilisation magique des 16 figures géomantiques

Par Martin Goodson

Introduction

Le but de cet essai est de présenter les seize figures géomantiques et la façon dont elles peuvent être utilisées pour l’expérimentation en sorcellerie et dans les rituels d’évocation. Si le lecteur a déjà rencontré ces figures, c’est sans doute en tant qu’outils de divination qu’elles se sont présentées à lui. Toutefois, tout système divinatoire est un langage entre l’opérateur et l’énergie cosmique / dieu / ange gardien / inconscient du magicien, etc. Et, tout comme l’opérateur peut s’enquérir sur ce qu’il va advenir de tel ou tel événement par le biais d’un système de symboles, il peut également effectuer une requête magique et espérer des résultats en utilisant le même langage.

Ce qui suit est le fruit de mes expériences personnelles avec les esprits de la géomancie et comme tel, ce travail est entièrement subjectif ; j’espère cependant qu’il permettra de fournir quelques repères au lecteur sur la façon d’aborder ces figures. Comme toujours avec les symboles, plus nous les utilisons et plus ils se mettent à nous parler. Les méthodes que j’ai utilisées pour ce projet sont notamment le rêve d’incubation, le seidr, l’évocation, le scrying et l’enchantement.

Il est important de noter que le terme « géomancie » dans cet essai fait référence au système de 16 Figures composées chacune de quatre lignes d’un ou deux points et non au Feng Shui ou à la géobiologie.

J’ai choisi de travailler avec ces énergies après les avoir utilisées de temps en temps en divination et les avoir appréciées. Par ailleurs, je n’ai pas connaissance d’autres travaux œuvrant dans ce sens à partir des Figures elles-mêmes. Bien sûr, toutes les seize sont étroitement associées aux planètes et aux signes zodiacaux (dans la perspective de la géomancie astrologique), mais je voulais expérimenter par moi-même ce qu’elles étaient capables de faire. J’étais également désireux de me familiariser avec un certain nombre d’outils pour ainsi dire prêts à l’emploi, mais encore mal connus, qui pourraient se révéler très utiles pour l’avenir de la pratique magique.

Les origines de la géomancie

Si l’origine des figures géomantiques demeure sujet à débat, la thèse la plus probable est qu’elles aient fait leur apparition en d’Afrique du Nord, et bien que certains veuillent trouver leur berceau en Grèce ou en Inde, il n’existe que des indices allant dans ce sens.

Ce qui est certain, c’est que leur usage s’est répandu, lors de l’expansion de l’Islam, à l’ouest de l’Afrique où la géomancie est connue sous le nom d’Ifa, et au Dahomey sous le nom de Fa. En outre, la géomancie a traversé la mer Rouge pour arriver à Madagascar où elle est devenue le Sikidy, tout en gagnant par ailleurs le nord de l’Espagne pour donner naissance à la géomancie européenne. Quant aux États-Unis, ils furent à la fois peuplés d’Européens et d’esclaves africains qui ont chacun apporté leurs propres cultures avec eux.

Les méthodes de tirage des figures et leurs significations varient selon les contextes culturels. Dans le monde arabe, il est de coutume de tracer des marques dans le sable, ce qui a valu à ce mode de divination son nom « raml », qui signifie « sable ». C’est cette méthode qui a été transmise à l’Europe, bien qu’ultérieurement le stylo et le papier aient remplacé le bac à sable et le bâton. Dans l’Ifa et le Fa, ce sont 16 noix de palme qui sont ramassées rapidement avec la main droite. Comme ces noix sont assez volumineuses, inévitablement certaines chutent durant la manœuvre. La Figure est obtenue en le nombre de fruits restants. Une autre alternative consiste à utiliser un chapelet constitué d’une corde d’une certaine longueur sur laquelle sont fixés des coquillages.

(Le détail de ces méthodes et un historique complet de la Géomancie se trouvent dans l’ouvrage de Stephen Skinner, Terrestrial Astrology : Divinination by Geomancy, Éditions Routledge Keegan Paul).

Les procédés

Une figure géomantique est composée de quatre lignes d’un ou deux points. Dans l’art du « raml » le devin, tout en se concentrant sur la question, dessine avec un bâton une ligne de marques dans le sable. Il considère ensuite le nombre de marques dans cette ligne. Un nombre impair de marques donne un point, tandis qu’un nombre pair donne deux points. Cette opération est répétée quatre fois de façon à produire une figure composée de quatre lignes.

Dans le Fa et l’Ifa, le devin compte le nombre de noix de palme tombées dans sa main gauche. Un nombre impair donnera deux marques et un nombre pair, une marque. La raison de cette inversion au Dahomey est que Legba est un dieu facétieux ayant tendance à vouloir tromper le devin en livrant l’opposé de la véritable réponse !

En Europe, la géomancie préconise de déterminer quatre figures « mères » par un tirage aléatoire, qui serviront à calculer un certain nombre d’autres figures. La divination peut alors être effectuée directement sur ces figures ou passer par un système de correspondances astrologiques ; les figures sont alors reportées sur un graphique qui sera interprété selon les règles de l’astrologie.

Les lecteurs qui le souhaitent peuvent trouver plus de détails sur ces techniques dans l’ouvrage de Stephen Skinner déjà cité, ou dans A Practical Guide to Geomantic Divination, d’Israël Regardie. Les médiévistes peuvent consulter les traités d’auteurs tels que Cornélius Agrippa ou Gérard de Crémone.

Les correspondances planétaires et zodiacales des 16 Figures sont les suivantes :

Ces correspondances sont celles de la Golden Dawn telle qu’Israël Regardie les rapporte dans son ouvrage. Les attributions élémentaires suivent celles des signes. Ainsi, Le Bélier étant associé au Feu, le Taureau à la Terre, par conséquent Caput Draconis sera une figure de feu et Cauda Draconis une figure de Terre.

Si vous lisez d’autres auteurs, vous noterez des différences plus ou moins marquées dans le système de correspondances ; Agrippa, par exemple se démarque concernant les attributions zodiacales bien les correspondances planétaires soient les mêmes. Il en va de même avec Gérard de Crémone. Pour mes propres travaux, j’ai conservé les correspondances telles que définies par la Golden Dawn.

L’utilisation magique des Figures

Quand j’ai décidé d’entreprendre ce projet, j’avais l’intention d’utiliser les figures de deux façons. Tout d’abord comme langage magique pour communiquer avec l’Éther/ l’Univers, mais également en tant qu’outils prêts à l’emploi pour les talismans, sorts, etc.

Je les avais déjà employées pour la divination et j’en avais même fait mon support favori, aussi bien pour répondre à des questions simples appelant un « oui » ou un « non », qu’en mettant en œuvre les sophistications de la géomancie astrologique pour obtenir des informations.

J’ai les ai trouvées très fiables et leur symbolisme agréablement « littéral ». Pour cette raison, plutôt que d’utiliser ma propre grille de lecture, j’ai préféré adopter leurs significations usuelles. Le travail d’Agrippa, notamment la liste des significations par maison me semble très utile ici.

J’ai ensuite cherché à contacter l’esprit de chaque Figure. Pour cela, j’ai utilisé le rêve d’incubation et un rituel évocatoire destiné à rendre visible ce qui se trouve derrière les apparences. Comme vous pourrez le voir dans la liste ci-dessous, ces travaux ont permis de mettre en évidence certaines associations autres que les classiques attributions planétaires.

Il m’a également semblé que les figures devaient être appréhendées en trois dimensions en accord avec leur nature géométrique et multi strates.

Certaines dialoguent facilement, elles communiquent des impressions, sensations ou sollicitent l’intuition de l’opérateur pour livrer leur sens. Elles vont pour ainsi dire « tout droit » et ne posent aucune difficulté.

Après une phase de siedr, j’ai utilisé des galets colorés pour dessiner les Figures sur le sol et j’ai évoqué l’esprit de chaque Figure en vibrant simplement son nom latin, en alternance avec de simples appels et/ou une conjuration. Une fois cela effectué, je me suis contenté de fermer les yeux et de contempler les images hypnagogiques qui se formaient derrière mes paupières, en vibrant parfois le nom de la figure jusqu’à ce que l’esprit se manifeste.

Pour tester sa présence, j’ai procédé de manière habituelle : j’ai visualisé la Figure en train de toucher l’esprit et j’en ai vibré le nom, pour voir si la manœuvre le faisait disparaître, affirmait davantage sa présence ou lui permettait de se stabiliser.

En général, les évocations montraient les différentes nuances de chaque figure et les esprits semblaient satisfaits d’être sollicités. Ils peuvent être très directs ! Lors de ces explorations, il est arrivé que je sois rapidement informé que j’avais dessiné la figure la tête en bas ! J’ai ouvert les yeux et, en effet, j’avais mal disposé les galets.

Après cette série d’évocations, j’ai utilisé scrying et le voyage en esprit pour aller leur rendre visite…

PUER : Cette figure est positive pour les hommes qui désirent attirer le désir sexuel ou ouvrir leur esprit à de nouveaux horizons érotiques. Elle est également favorable à ceux qui aiment prendre des risques, la concurrence, l’aventure, les escapades, etc.

Puer m’est apparu comme un petit garçon debout près de la mer, ses cheveux coupés en frange retombant sur ses yeux. Il a cette hardiesse typique de la jeunesse et l’envie de tout essayer. Il peut s’emporter mais ne sera jamais ennuyeux.

AMISSIO – Cette figure peut être utilisée pour se débarrasser des éléments indésirables, qui se perdront tout simplement ! Ce qui inclut la capacité d’oublier les choses, de disparaître, peut-être même de devenir invisible. L’esprit d’Amissio m’est apparu comme un lieu souterrain chargé d’une atmosphère de perte, plutôt que comme une personne.

ALBUS – Son nom signifie « blanc » et comme telle, cette Figure régit toute chose blanche, la neige, le lait, la farine, le sperme, etc. Elle gouverne également ce qui est associé à des idées de Lumières, de clarté, de légèreté et de dispersion des ténèbres. Son esprit m’est apparu comme un ours polaire.

VIA – Cette Figure peut être inscrite au dos des billets de train ou d’avion afin de faciliter les voyages (bien que je propose de le faire avant de partir. J’ai tenté de recourir à cet esprit lors d’un retard en raison de travaux sur la ligne London – Liverpool. L’esprit, plutôt exaspéré, m’a déclaré qu’il était un peu trop tard… Pour être honnête, je pense que même des esprits goétiques auraient du mal à accélérer les trains Virgin). Via accorde la protection durant les voyages et sur les chemins, au sens littéral comme métaphorique, y compris la purification des voies énergétiques, etc.

POPULUS – Cet esprit peut être utilisé pour créer ou renforcer l’esprit de groupe d’une équipe ou d’une société ou pour solidariser des gens autour d’un projet. Elle pourrait être utilisée pour influencer les opinions ou les sentiments d’un groupe. Durant un rêve d’incubation, j’ai vu trois bébés baptisés du même nom, ce qui révèle la tendance de cette figure à entraîner la conformité à une norme.

FORTUNA MAJEUR – Cet esprit m’est apparu comme un cœur doré. Son sens divinatoire souligne l’influence du destin ou du hasard. À ce titre, il peut être utilisé pour invoquer la chance et des conditions favorables à la réussite. De certaines expériences personnelles, j’ai déduit qu’il pouvait également octroyer des connaissances en rapport avec la science, en particulier des savoirs liés au cosmos et à la notion de mesure.

FORTUNA MINOR – Si l’on considère que Fortuna Major agit au niveau cosmique, cette figure agira plutôt au niveau humain. Elle peut être utilisée là où une idée a besoin d’être concrétisée et qu’un sort de succès est nécessaire.

CONJUNCTIO – Cette Figure peut être utilisée pour invoquer des entités dans l’intention de s’identifier avec elles. Elle peut être également utilisée pour retrouver des objets perdus, pour favoriser la mise en place de relations entre des personnes, la transmission d’idées, d’impressions ou d’informations à distance. Cette Figure m’est apparue comme une forme géométrique comportant deux tétraédriques pyramidaux se touchant au sommet.

PUELLA – Cet esprit m’est apparu comme une petite fille aux cheveux blonds âgée d’environ 3-4 d’âge. Cette Figure peut être utilisée pour tous les problèmes relatifs à la féminité. En outre, elle peut être employée pour induire une aura de charisme ou de charme.

RUBEUS – Cette figure véhicule une énergie sombre liée à la guerre, aux conflits, à la violence. Elle convient donc aux malédictions et aux vengeances, ainsi que pour tout ce qui est considéré comme mauvais ou pervers par l’opérateur. Elle peut également être utilisée pour des problèmes relatifs à l’industrie lourde en particulier la métallurgie.

ACQUISITIO – Cette Figure peut être employée pour obtenir l’amour, la richesse, la propriété ou tout objet matériel. Elle permet également de récupérer ou retrouver ce qui est perdu. A noter qu’elle est soumise aux cycles du temps et des saisons.

CARCER – Cette figure peut être utilisée pour piéger les esprits dans le but de fabriquer des talismans, des fétiches ou tout simplement pour les confiner. Il peut servir à asseoir une nouvelle habitude, une convention, une contrainte. Il peut également être employé pour les questions relatives à la mort, il apparaît en effet sous la forme d’une tombe ou d’un objet en forme de tombe.

TRISTITIA – Cette figure m’est apparue comme une femme sans visage. Elle est manifeste dans les lieux mélancoliques et humides. Son esprit régit les ruines, la nostalgie, le passé. Il peut être utilisé pour provoquer un sentiment de tristesse ou déclencher un travail de deuil. Elle décompose les choses complexes en leurs éléments les plus simples pour qu’ils retournent la terre ; de là la forme de cette figure pointant vers le bas.

LAETITIA – Cette Figure m’est apparue comme un homme âgé portant une barbe et vêtu d’une robe longue. Elle évoque le ravissement, l’élévation et la grâce, et peut être utilisée dans toute situation qui exige de la légèreté, où la joie de vivre est à l’ordre du jour.

CAPUT DRACONIS – Cette Figure peut donner accès à un état « céleste ». Les visions qu’elle induit sont d’un caractère presque féerique. C’est une Figure qui peut être utilisée pour influer sur la cour « d’en haut » (elle exprime l’intériorisation de valeurs venues d’en haut).

CAUDA DRACONIS – Cette Figure donne accès au monde de l’ombre, son sens divinatoire est « porte vers le royaume d’en bas ». Elle peut servir à explorer ce qui est avorté, refoulé ou dissimulé. Toutefois, il faut mentionner qu’elle doit être utilisée avec prudence. La rencontre avec ces contenus refoulés, si l’opérant n’est pas préparé, peut être très douloureuse. Cette Figure peut-être utilisée pour libérer la part obscure prisonnière en soi ou en l’autre.

L’utilisation magique des 16 figures géomantiques, Martin Goodson. Texte original « The Magickal Use of the Sixteen Figures of Geomancy » sur le site de Phil Hine. Traduction française Melmothia 2008.

Suggestions de lecture :

A Practical Guide to Geomantic Divination, Israel Regardie, Editions The Aquarian Press

Terrestrial Astrology – Divination by Geomancy, Stephen Skinner Editions Routledge & Kegan Paul

Of Geomancy, Cornelius Agrippa Von Netteshiem, consultable sur le site Norton’s Imperium

On Astronomical Geomancy, Gerard of Cremona consultable sur le site Norton’s Imperium

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. Kalijelo

    Merci Lysianne pour toutes ces traductions de grande qualité qui permettent aux incultes de l’anglais comme moi, de découvrir et d’apprécier à leur juste valeur, des textes qui seraient restés inaccessibles sans ta gracieuse contribution (et celle de Spart bien sûr). Bien à vous 2 et que ce webzine demeure dans les éons à venir,

    Kalijelo

  2. Melmothia

    Merci à toi pour ces encouragements 🙂

    Melmothia

  3. je suis geomancien et j’aime à ameliorer ma connaissance geomantique

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This