Tu sens ça ?

Auteurs Anonymes

Tu sens ça ?

Tu sens que ça arrive ? Dis, tu sens le vent du changement ?… Eh bien, non !

TU NE SENS RIEN.

TU NE PEUX PAS.

Tu t’es laissé illusionné par tes rêves d’un beau réveil flambant neuf, d’un changement radical de la conscience collective. Tu t’es convaincu que quelqu’un (peut-être toi) viendrait et mettrait à bas les Pouvoirs Qui Sont™ contrôlés par la MACHINE™. Tu as tort !

Tu sens ça ?
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest

Il n’existe aucun « Pouvoirs Qui Sont™ ». La MACHINE™ les a déposés il y a bien longtemps, ou peut-être sont-ils juste devenus obsolètes, victimes de leur propre efficacité. Tu vois, il y a très longtemps la MACHINE™ est devenue bien trop grande pour être contrôlée par une conspiration ou par un réseau de conspirations. La MACHINE™ n’est plus sous le contrôle de l’humanité ; elle est devenue une entité à part entière. Un aveugle et indifférent rouleau compresseur d’assimilation et de médiocrité. La MACHINE™ se nourrit de la nature statique de l’humanité. Tout agent de changement est perçu comme une mutation dangereuse devant être neutralisée et dont il faut se débarrasser le plus vite possible. Oui, toi y compris. Eh oui, moi aussi.

Pourquoi penses-tu que je t’exhorte sans cesse à devenir TOI-MÊME un agent du changement ? J’ai mes propres plans et mes propres machinations pour y arriver, mais je veux tout d’abord voir la manière dont la MACHINE™ te traitera, avant de finaliser MON maître plan.

Tu vois, pour être efficace en tant que catalyseur il faut se confronter au problème d’échelle. Tu ne PEUX PAS mettre la MACHINE™ à bas. Tu ne peux même pas la ralentir. Tout ce que tu peux faire c’est commencer, très lentement et discrètement, à réorganiser les composants de base. Nous nous y référerons en tant que « widgets » et « sprockets » (NDT : il s’agit là d’une bibliothèque en langage Ruby qui préprocesse et concatène des fichiers sources ligne par ligne afin de produire une unique concaténation finale). Si un widget A et un sprocket B se combinent afin d’exercer une influence C sur le bourbier puant connu sous le nom d’« humanité », alors il est raisonnable de penser que la MACHINE™ peut être reprogrammée à un niveau élémentaire en agissant sur des incréments très réduits.

Tu perds ton temps à rêver sur la façon d’induire un changement à une échelle globale, nationale ou régionale (et cette impasse, ajouterais-je, te condamne à un état perpétuel de béate apathie) ; à rêver de constituer un groupe de compagnons partageant le même état d’esprit et qui marcherait avec toi jusqu’aux portes de la tour d’ivoire du haut de laquelle tu pourrais précipiter ceux qui t’ont trompé et exploité.

Eh bien, devine quoi ?

TU ES celui qui t’a trompé et exploité ! Tu es passé sur la solution la plus évidente, la plus efficace – la seule possible.

Suicide-toi, tas de merde !

Je plaisante.

Ou pas.

Mais sérieusement, c’est ce que je suis arrivé à croire : que le véritable sens de cette phrase si souvent utilisée à mauvais escient « nous devons rester isolés » est : nous ne pouvons pas mettre en œuvre des changements à grande échelle et si nous essayons, nous SERONS neutralisés. À l’inverse, tout un chacun devrait faire un effort conscient afin d’opérer une reprogrammation mineure de la MACHINE™ de telle manière que cela nous affecte nous et notre environnement immédiat. Produisons une mutation limitée et donnons-lui une chance de devenir viralement efficace.

Si nous induisons chacun des modifications dans notre propre paradigme (et cela ne demande aucun effort, bien qu’être un débile béat ne compte pas), il y AURA peut-être une convergence telle que le changement à grande échelle que nous espérons tant sera impossible à arrêter.

(Veuillez insérer ici un slogan spirituel en guise de conclusion).

Tu sens ça ? Titre original : « Can you feel it coming ? », Extrait de Black Iron Prison, traduction française Spartakus FreeMann, mars 2010 e.v.

Illustration : Just a girl with a Mohawk. Licence CC.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This