Esotérisme, politique et philosophie

C’est quoi ton problème ?

C'est quoi ton problème ?

Auteurs Anonymes

Es-tu simplement à demi analphabète ou bien est-ce un choix conscient ? Pourquoi en es-tu arrivé à confondre le fait d’être doué de conscience et celui d’être sédentaire ? Ainsi donc, tu as évolué jusqu’au point où ton cerveau est devenu suffisamment complexe pour concevoir un moyen de transmettre des sons et des images dans une boîte trônant dans le salon de tout un chacun… Un produit de l’immense complexité de notre intelligence collective utilisée à la seule fin de s’autodétruire. Ce n’est pas parce tu PEUX poser ton gros cul toute la journée et regarder Derrick que cela signifie que tu DOIS le faire. Toi, en tant qu’individu, tu es lentement écrasé et étouffé par le pouce autoritaire qui bloque la jugulaire de ta liberté et tu ne fais rien contre ça. Pourquoi ? Parce que tu es également écrasé par le poids de ton triple cheeseburger quotidien ; par le fardeau de ta loyauté à Desperate Housewives. TU devrais être prêt à tout (NDT : jeu de mots avec le titre de la série Desperate Housewives, littéralement « femmes/épouses prêtes à tout ») et je ne parle pas de l’être pour la paire de fesses du maître nageur.

Où est ta fierté ?

Où est ton feu ?

Il y a-t-il encore quelque chose derrière ton regard vide ou bien tout a-t-il été concentré à l’extrémité de ton index pour une plus grande efficacité d’utilisation de la télécommande ? Regarde ce que tu as perdu. Cela fait longtemps maintenant que tu es incapable de trouver et tuer ta propre nourriture, fabriquer tes vêtements, te construire un abri, te défendre contre une menace physique ou utiliser tes jambes pour aller là où tu veux. Maintenant tu vas perdre ta capacité à penser par toi-même ? Es-tu fou ? Non bien sûr, tu ne l’es pas.

Et voilà bien où est le problème ! Tu deviens dingue lorsque tu apprends que les votes de la Star Ac’ sont peut-être truqués, mais quid d’HADOPI ? Bah ! Ces conneries n’ont rien à voir avec ta vie ! Tu es engoncé dans les chaînes de l’esclavage qui pénètrent jusque dans ton 6m² par les câbles coaxiaux de ton ADSL ; par le signal de ton téléphone portable ; par l’écran de ta télé de merde. Pourquoi sortir ? Ton petit monde est juste là, à portée de main, et tu n’as aucune raison de laisser la réalité y pénétrer. Tu n’as qu’à attendre qu’ils développent enfin la téléportation.

Oh pas pour aller où tu veux, mais pour qu’un flot sans fin de frites et de crèmes glacées puisse couler jusque chez toi sans lever ton cul. Putain, tu n’auras même plus à te lever pour aller bosser puisqu’un mec de Mumbaï fera ton job à ta place. Tu auras encore PLUS de temps à consacrer à tes émissions télé favorites ! J’ai entendu dire qu’ils allaient rediffuser X-Files sur TF1, ne rate pas ça !

Pendant ce temps, quelque part, quelqu’un se lève ; il éteint tous ces appareils sans lesquels tu ne peux pas vivre ; il tente de se réapproprier sa liberté ; et il en chie. Il n’y a personne à rallier à la cause, personne pour prendre les armes contre l’oppresseur, personne pour garder vivace la flamme de l’espoir contre le non-être tyrannique qui nous consume tous. De toute manière, qui serait assez fou pour échanger tous ces juteux et croustillants récepteurs cathodiques fluorescents contre ça ? Qu’y a-t-il à gagner ? Ceux qui sont libres sont désespérément minoritaires, et, en définitive, les consommateurs/consumés ne percevront dans tout changement de paradigme qu’un zapping de plus sur leur télé.

Tu vois, nous avons eu raison tout du long. La révolution ne sera pas télévisée.

Elle l’a déjà été.

C’est quoi ton problème ? Titre original : « What Is It With You People ? ». Extrait de Black Iron Prison, traduction française par Spartakus FreeMann, mars 2010 e.v.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.

Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.

L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil…
Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. Es-tu simplement à demi-analphabète ou bien est-ce un choix conscient ?

    Non, l’illusion du choix ne m’a laissé que ce qui restait. J’ai fait avec ce que j’avais à ma disposition.

    Pourquoi en es-tu arrivé à confondre le fait d’être doué de conscience et celui d’être sédentaire ?

    Probablement parce que je n’ai jamais eu la joie de connaître une existence nomade. Et les persécutions qui vont avec…

    Ce n’est pas parce tu PEUX poser ton gros cul toute la journée et regarder Derrick que cela signifie que tu DOIS le faire.

    C’est évident. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé qu’il est beaucoup plus sain de me percer les tympans, de me crever les yeux et de trancher ma langue avant de me retirer dans une léproserie de Calcutta.Depuis lors, la secte des Thugs me vénère comme un saint homme !

    Toi, en tant qu’individu, tu es lentement écrasé et étouffé par le pouce autoritaire qui bloque la jugulaire de ta liberté et tu ne fais rien contre ça. Pourquoi ?

    Parce que vous êtes trop nombreux.

    Où est ta fierté ?

    Je l’ai vomie. Elle m’empoisonnait l’âme et la vie.

    Où est ton feu ?

    Je l’ai noyé dans le lac profond et calme qui m’habite.

    Est-ce qu’il y a encore quelque chose derrière ton regard vide ou bien tout a-t-il été concentré à l’extrémité de ton index pour une plus grande efficacité d’utilisation de la télécommande ?

    J’ai toujours le regard dans le vague quand je mange la boulette d’excrétions que mon index redoutablement efficace est allé cureter dans mes fosses nasales.

    Maintenant tu vas perdre ta capacité à penser par toi-même ?

    Pas dans l’immédiat.

    De toute manière, qui serait assez fou pour échanger tous ces juteux et croustillants récepteurs cathodiques fluorescents contre ça ?

    Quelqu’un de suffisament fou pour le faire, indéniablement.

    Qu’y a-t-il à gagner ?
    Rien de plus que ce qu’il y aurait à connaître de soi-même.

    En conclusion, le bûcher des vanités révolutionnaires est accablant d’ennui.

    Vonjour chez bous !

    ;p

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This