Nawak

Les Rituels du Fameux Ordre des Tanches de l’Occulte

Les Rituels du Fameux Ordre des Tanches de l’Occulte

Le Rituel d’Initiation au Premier Degré ou Bonne Pomme.

Notes : lors d’un déplacement dans les terres reculées et insipides de Neuilly-sur-Seine, il nous fut transmis un étrange manuscrit qui s’est révélé être un rituel – l’un des rituels perdus – du FOTO que certains connaissent aussi comme étant une branche de la Cabale du Houblon. Nous avons donc retranscrit ce précieux document aussi fidèlement que possible, à l’ombre d’une cave humide comme il se doit.

L’Oued est un lieu improbable dans sa forme triangulaire. À l’ouest se trouve un Puits carré avec un toit de palme. Il contient de l’eau, & sur cette eau flotte un bidule dont les dimensions sont données dans le mode d’emploi du Canon 450D, dans lequel sont disposés un Briquet, une Clope & le Livre de la Loi 1905. À l’est est un Autel, cylindrique mais rectangulaire, sur lequel brûle un Bec Benzène. Le lieu est ombragé par une Tente conique, dans laquelle se trouve un Trône destiné aux trois Officiers & qui est constitué de quatre cubis de rouge disposés aléatoirement. Les trois Officiers sont Saladin, son Voyant & un Bourré. Le Voyant est assis à droite.

Les Rituels du Fameux Ordre des Tanches de l’Occulte
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest

OUVERTURE.

Saladin (car tout le monde sait que Saladin fumait son paquet de Gitanes maïs) croise ses mains, la gauche sur la droite ; le Voyant & le Bourré prennent chacun une des mains de Saladin.

Saladin : Aaaaaa… (vibre)

Voyant : Gaaaa… (vibre)

Bourré : Douuuuu… (vibre)

Tous ensemble vibrent : Douuuuuuudouuuuuu.

Saladin : (se levant) Fume ce que tu veux sera le tout de la Loi.

Voyant : (se levant) La fumée est la Loi.

Bourré : (se levant) La fumée à volonté.

Saladin : Compagnons soldats, assistez-moi. Quel est le premier devoir d’une Véritable Pomme ?

Voyant : Très Mystérieux Maître, garder ses Clopes.

Saladin : Que les Clopes soient donc gardées.

(On ferme les portes & l’on place la Sentinelle).

Voyant : Très Mystérieux Maître, les Clopes sont hors de portées des eugénistes.

Saladin : Quel est le devoir suivant ?

Bourré : S’assurer que tous ceux présents sont de Véritables Pommes.

Saladin : À l’ordre, compagnons-soldats.

(Tous se mettent à l’ordre & donnent le signe qui est de porter ses doigts à la bouche comme on le ferait d’une cigarette).

Saladin : Combien d’officiers compte le Camp ?

Voyant : Trois visibles.

Bourré : & huit invisibles sous le bar.

Saladin : Quelle est l’Arme du Maître ?

Voyant : (donnant le Bec Benzène) : Le FEU !

Saladin : Comment l’utiliserons-nous ?

Bourré : Afin d’allumer nos Chichas.

Saladin : Où le chercherons-nous ?

Voyant : Dans le PUITS.

(Ils se rendent ensemble au Puits, Saladin portant le Bec Benzène, le Voyant & le Bourré bras croisés sur son dos)

Saladin : Compagnons, que le Puits soit ouvert !

(Le Voyant & le Bourré retirent l’Arche & l’apportent sur l’Autel en passant devant Saladin. Saladin place le Bec Benzène sur l’Autel. Ils forment un triangle autour de l’Autel. Saladin prend le Briquet & la donne au Voyant, prend la Clope & la donne au Bourré, il prend le Livre de la Loi 1905. Le Bourré pose la Clope sur l’Autel, à l’ouest du Bec Benzène ; Saladin allume la Clope avec le Briquet ; le Voyant place le Briquet sur le Livre ouvert.)

Saladin : Compagnons soldats, nous avons tiré l’Eau Vivante de la Vérité du Puits de l’Oued.

Le Candidat attend à l’extérieur. Saladin demande au Voyant & au Bourré de l’admettre au sein de l’Oued. Ils sortent & demandent s’il désire être introduit. Si le Candidat répond par l’affirmative, ils demandent au Candidat s’il accepte qu’on lui pose un bandeau sur les yeux. Ils le conduisent alors à la porte & le Voyant frappe une fois.

Saladin : Qui est avec vous ?

Voyant : Un pauvre étranger qui s’est traîné jusqu’à notre Oued & qui a reçu l’hospitalité de notre Camp.

Saladin : Halte ! Sire, je vous le demande : être-vous libre & avez-vous l’âge ?

Candidat : Oui.

Saladin : Comprenez-vous qu’en entrant dans ce Camp vous vous êtes placé sous la peine de mort ?

Candidat : Oui.

(Le Voyant passe la flamme du Briquet sur la gorge du Candidat).

Saladin : Contemplez-vous l’honneur de vous enrôler dans nos rangs en compensation de cette malédiction ?

Candidat : Oui.

Saladin : Avance, ô Pomme libre, sois sans peur !

(Ils le laissent & il s’avance au centre du Camp. Il est doucement guidé si nécessaire. Arrivé au centre du Camp, ils l’arrêtent).

Saladin : Qui est avec vous ?

Voyant : Un pauvre homme…

Saladin : Qui répond pour lui ?

Voyant : Moi, le Tabagiste.

(Le Candidat est amené à l’ouest du Puits).

Saladin : Qui est avec vous ?

Voyant : Une pauvre Pomme…

Saladin : Qui répond de lui ?

Bourré : Moi, le Buraliste.

Saladin : Passe, chercheur de la Vie Enfumée.

(Ils l’emmènent devant l’Autel).

Voyant : Très Mystérieux Maître, je vous présente Monsieur … une pauvre pomme etc.

Saladin : Est-il bien préparé ?

Bourré : Il l’est.

Saladin : L’a-t-on contrôlé ?

Voyant : Il l’est.

(Le Bourré agrippe les liens du Candidat & le Voyant place une Clope dans sa bouche).

Saladin : Sire ! Êtes-vous préparé à obéir à nos lois & à nos règles ?

Candidat : Je le suis.

Saladin : À vous conformer à nos cérémonies & coutumes ?

Candidat : Je le suis.

Saladin : & à persévérer au travers de cette cérémonie de la Lustration ?

Candidat : Je le suis.

Saladin : En cas de difficulté ou de danger, en qui placez-vous votre confiance ?

Candidat : En moi-même.

Saladin : Bien, je suis heureux de trouver votre foi si ferme. Nous sommes d’accord de vous admettre, car deux personnes de confiance se sont portées garantes ; mais je dois vous expliquer qu’il aurait mieux valu ne jamais nous avoir approchés si vous imaginez que vous pouvez atteindre nos secrets & nos mystères. Les véritables secrets sont incommunicables. Le Secret de l’Art Royal grandit telle une fleur au sein du coeur de l’homme. Tout ce que nous pouvons faire est d’aider cette fleur en lui donnant, nourriture, air, eau & lumière. Candidat ! L’assurance d’une telle aide vous satisfait-elle ?

Candidat : oui.

Saladin : L’homme est aveugle de sa naissance à sa mort. Profondément dans son coeur est enraciné le désir ardent d’inhaler la Sainte Fumée & d’atteindre Sa source. La vie est si courte que peu réussissent. Pour la plupart d’entre nous, lors du voyage en cette vallée de la mort, le mieux que nous puissions espérer est d’aspirer quelques bribes de cette Sainte Fumée qui provient de l’au-delà afin de nous fortifier & de nous encourager dans notre voyage vers sa source, c’est-à-dire de nous renvoyer dans l’au-delà.

Cependant, en dépit de toute l’aide apportée à l’humanité, beaucoup n’approuveront jamais la Sainte Lumière. Nous ne savons pas non plus, malgré toute l’aide que nous vous apporterons, si vous réussirez.

Par conséquent, à nouveau, pour la troisième & la dernière fois, Candidat, je vous le demande : désirez-vous toujours devenir membre de notre Ordre ? Répondez à voix haute & forte !

Candidat : Oui.

Saladin : (il frappe l’Autel avec le Briquet que le Voyant lui a donné) Alors que votre volonté soit faite ! Frères, à votre devoir !

(Le Voyant place la main gauche du Candidat sur le Livre ouvert & Saladin place la flamme du Briquet sur celle-ci pendant toute la durée du Serment. Le Bourré prend fermement la gorge du Candidat).

Saladin : Êtes-vous toujours prêt à prendre votre obligation solennelle à conserver inviolables les secrets & mystères de notre Ordre.

Candidat : Je le suis.

Saladin : Répétez votre nom haut & fort & dites après moi : Moi, … dans ce Camp de Pommes Libres, promets ici très solennellement & jure :

De ne jamais succomber

Aux lois anti-tabac et anti-alcool

Du monde profane

Je me tiens, aspirant au Saint Ordre.

Saladin, le Voyant & le Bourré prononcent Agadoudoudou comme lors de l’ouverture.

Saladin : Vous scellerez ce serment solennel par vos lèvres posées sur le Livre de la Loi 1905.

(Le Candidat pose ses lèvres sur le Livre de la Loi).

Saladin : Retirez-vous maintenant de ma présence & préparez-vous pour l’Ordination qui vous attend.

(On emmène le Candidat).

Le Bourré et le Voyant font alors ingurgiter une Dive Bouteille de Sang Dionysiaque au Candidat ; ils lui tendent une cigarette, puis un cigare qui tournent entre les trois.

On ramène le Candidat devant Saladin.

Saladin : Je vous déclare Bonne Pomme & Frère Enfumé et Bourré. Vous allez, à présent, être revêtu de la robe caractéristique de notre Ordre. Veillez bien à ne point la souiller.

(On revêt le Candidat de la robe rituelle, tutu rose ou blanc).

Je vais, à présent, vous communiquer les premiers secrets de notre Ordre. Premièrement, je vous renouvelle la recommandation qui vous fut faite auparavant : fumez et buvez. Ensuite, j’attire votre attention sur ce Briquet qui a joué un si grand rôle dans cette cérémonie. Tendez à la découverte de la signification de cette arme ; votre labeur sera largement rétribué. Enfin, laissez-moi attirer votre attention sur cette Clope. C’est le symbole de la Sainte Fumée et de la Vie.

 Voyant : Avez-vous quelque chose à communiquer ?

Bourré : (pour le Candidat) Oui.

(Il donne l’attouchement qui consiste à mettre un doigt dans la bouche de l’autre, signe de la Clope qui tous les unit).

Voyant : Qu’est-ce ?

Bourré : (pour le Candidat) L’attouchement ou la Preuve d’une bonne Pomme & d’un Frère.

Voyant : Que demande-t-il ?

Bourré : (pour le Candidat) Un Mot.

Voyant : Donnez-moi ce mot.

Bourré : (pour le Candidat) Lors de mon initiation on m’a enseigné à être prudent. Je vais vous l’épeler.

Voyant : Je suis d’accord, commencez.

Bourré : C A M E L

Voyant : Sa signification ?

Bourré (pour le Candidat) : Le Seigneur avatar de la Sainte Clope.

(Le Bourré quitte le Candidat).

Voyant : Passez.

Il est de coutume immémoriale parmi nous, afin que la mémoire de l’homme ne soit contrariée, que les Officiers du Camp offrent un Banquet à la nouvelle Bonne Pomme & Frère. Vous nous avez signifié votre intention de vous conformer avec cette coutume & notre oeuvre de ce soir étant terminée, nous pouvons passer du travail à l’amusement.

Bourré : Que chaque homme quitte cette Tente !

(On ouvre la Porte et tous vont se prendre une bonne cuite).

Les Rituels du Fameux Ordre des Tanches de l’Occulte, Spartakus FreeMann, 2011.

Illustration : source inconnue.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. merci Spart de me faire rire
    roland

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This