Magie du Chaos

Les huit couleurs de la magie [4]

La Magie Jaune

Par Peter J. Carroll

La Magie Jaune

 Dans leur grande majorité, les textes traitant de ce que l’on appelle traditionnellement la « magie solaire » se contredisent ou sont particulièrement confus. Les commentaires astrologiques sur les pouvoirs supposés du soleil figurent parmi les non-sens les plus idiots que cette discipline peut engendrer. La raison en est que la puissance jaune connaît quatre formes distinctes, mais connexes, de manifestations au sein de la psyché. Cette division par quatre a entraîné d’énormes problèmes en psychologie, les différentes écoles de pensée ayant chacune choisi de mettre l’accent sur un aspect en particulier et à ignorer ceux qui ont été élus par les autres écoles.

Les quatre aspects en question peuvent être définis comme suit : Tout d’abord l’image de soi ou « ego », ou, plus simplement, l’image que l’esprit se fait de la personnalité en général, à l’exclusion de la plupart des comportements extrêmes que nous sommes capables de mettre en œuvre. Ensuite, le charisme, qui est le degré de confiance en soi qu’une personne projette aux autres. Troisièmement, quelque chose pour laquelle il n’existe pas de terme simple, mais qui peut être appelé « rire-créativité ». Enfin, le désir de s’affirmer et de dominer. Tous ces aspects sont des manifestations de la même puissance jaune, bien que leur importance varie considérablement selon les individus.

Le succès, dans la plupart des sociétés humaines, est généralement causé par une expression habile de la puissance jaune. L’intensité de cette force chez un individu semble avoir un rapport direct à la quantité de testostérone dans les deux sexes, bien que son expression dépende de la psychologie personnelle. Il existe une interaction complexe entre le niveau de testostérone, l’image de soi, la créativité, le statut social et les pulsions sexuelles, même si elles sont inexprimées. En termes ésotériques, la lune est le pouvoir secret derrière le soleil, la plupart des magiciens femmes comprennent instinctivement ce que les magiciens les plus virils découvrent tôt ou tard.

L’Ego se construit progressivement au gré des accidents de l’enfance et de l’adolescence et, en l’absence d’expériences particulièrement puissantes par la suite, demeure plutôt constant, même lorsqu’il contient des éléments très dysfonctionnels. Tout type d’invocation provoque des modifications de l’ego, mais le travail direct sur l’ego peut faire beaucoup plus. Plusieurs paramètres entrent en jeu. La reconnaissance même de l’ego implique que le changement est possible. Seuls ceux qui se rendent compte qu’ils possèdent une personnalité, plutôt qu’ils ne consistent en une personnalité, peuvent la modifier. Pour la plupart des gens, la rédaction d’un inventaire détaillé de leur propre personnalité est une activité très difficile et troublante. Pourtant, une fois cela effectué, il devient généralement assez facile de décider quels changements sont souhaitables.

Les modifications apportées à l’ego, à la personnalité ou à l’image de soi au moyen de la magie, sont considérées comme des œuvres d’Illumination et sont principalement réalisées par Enchantement Rétroactif et Invocation. L’enchantement rétroactif dans ce cas consiste à réécrire l’histoire personnelle. Comme notre histoire définit en grande partie notre avenir, nous pouvons changer notre avenir en redéfinissant notre passé. Tout le monde est capable de réinterpréter des événements considérés comme ayant mal tourné dans le passé sous un jour plus favorable, mais la plupart ne parviennent pas à poursuivre le processus jusqu’au bout. On ne peut pas éliminer ses souvenirs néfastes, mais par un effort de visualisation et d’imagination, on peut écrire une mémoire parallèle, ou envisager ce qui aurait pu arriver, pour neutraliser les souvenirs originaux. On peut également, si cela est possible, modifier les preuves physiques attestant des souvenirs invalidants.

Les invocations destinées à modifier l’ego consistent en des enchantements et des personnifications des nouvelles qualités désirées. Une attention particulière doit être portée aux vêtements, à l’élocution, aux gestes et aux postures corporelles, convenant le mieux au nouvel ego. Une technique fréquemment utilisée dans la Magie Jaune est l’utilisation d’un déclencheur mnémonique choisi pour manifester une personnalité alternative, tel que le transfert d’un anneau d’un doigt à l’autre.

Diverses divinités telles que Ra, Helios, Mithra, Apollon et Baldur sont utiles pour structurer les manifestations neuves de l’ego, ainsi que pour expérimenter les trois autres aspects de la puissance jaune.

Le charisme, c’est-à-dire la projection d’une aura de confiance en soi, est basé sur un truc simple. La différence entre l’imitation et la réalité de la confiance en soi tend à s’effacer rapidement. Toute personne désireuse de remédier à un manque de confiance et de charisme, se trouvant dans l’incertitude quant à la bonne façon d’acquérir ces qualités, peut réaliser qu’un jour ou deux passés à faire semblant de posséder une confiance en elle-même absolument nulle, révèle rapidement l’efficacité de la simulation, des pensées, gestes, postures et mots adéquats pour créer un simulacre.

Le rire et la créativité peuvent ne pas sembler immédiatement liés, mais l’humour dépend de l’émergence d’une nouvelle connexion entre des concepts hétéroclites et implique de nous moquer de notre propre créativité lors de l’établissement de cette connexion. C’est exactement la même forme d’exaltation qui se manifeste dans les autres formes de l’activité créatrice, et si l’idée vient soudainement, elle provoque le rire. Si vous ne riez pas quand vous voyez une merveilleuse démonstration mathématique, alors vous ne l’avez pas vraiment comprise. Rire devant quelque chose de créativement drôle implique également une certaine estime de soi. Les personnes ayant une faible estime d’elles-mêmes ont tendance à rire uniquement du malheur des autres, si tant est qu’elles rient.

Le rire est souvent un paramètre important dans les invocations des divinités liées à la puissance jaune. La solennité n’est pas un prérequis des rituels. Le rire est également une tactique pour détourner l’attention des sceaux ou autres conjurations magiques une fois qu’ils sont terminés. Le rire forcé ou hystérique peut sembler une façon absurde de mettre fin à un enchantement ou une invocation, mais il s’avère remarquablement efficace dans la pratique. C’est un tour de passe-passe de l’esprit, parmi d’autres, pour bloquer la délibération consciente.

La « hiérarchie » dans la plupart des groupes d’animaux sociaux est généralement immédiatement évidente pour nous et pour les animaux eux-mêmes. Au sein de notre société, ces hiérarchies sont également répandues dans tous les groupes sociaux, bien que nous soyons capables de tactiques extrêmes pour nous mentir à ce propos. La situation humaine est encore compliquée par cette tendance qu’ont les individus à appartenir à plusieurs groupes, dans lesquels ils peuvent tenir différents statuts sociaux, ceux-ci dépendants de capacités spécifiques plutôt que de la force brute.

Cependant, même si une personne compétente montre les capacités spécifiques requises par un groupe social, sa situation dans le groupe dépend, en réalité, presque entièrement de ​​la capacité d’affirmation et de domination dont elle fait preuve. Cela se manifeste essentiellement par un comportement non verbal que tout le monde comprend intuitivement ou inconsciemment, mais que la plupart des gens ne parviennent pas à comprendre rationnellement. En conséquence de quoi, ils ne savent pas le manipuler délibérément. Une attitude typique de domination implique de parler fort et lentement, en utilisant souvent le contact visuel, en interrompant le discours des autres, tout en résistant à l’interruption de son discours par autrui, le maintien d’une posture droite synonyme d’agressivité latente, d’envahir l’espace privé des autres tout en résistant à toute intrusion dans le sien et de se placer stratégiquement au centre de l’attention, dans la pièce. Dans les cultures où le toucher est un mode de communication courant, ce sont toujours les dominants qui l’initient ou le refusent ostensiblement. Dans tous les cas, ce sont eux qui le contrôlent.

Un comportement de soumission implique, bien sûr, l’inverse de tout ce qui précède et se manifeste spontanément en réponse aux dominants qui réussissent à s’imposer. Il existe une interaction à double sens entre le rôle de dominant et la production d’hormones. Si les niveaux d’hormones se modifient, par exemple pour des raisons médicales, alors le comportement tendra à se modifier, mais plus important encore, d’un point de vue magique, un changement délibéré de comportement tendra à modifier la production d’hormones. Faites semblant jusqu’à ce que vous le fassiez réellement. Il n’y a rien de particulièrement occulte concernant la façon dont certaines personnes sont capables de diriger les autres. Nous ne parvenons simplement pas à comprendre comment cela fonctionne, parce que presque tous les signaux comportementaux impliqués sont échangés inconsciemment. Les signaux indiquant une position dominante n’auront pas tendance à fonctionner si tout le monde les perçoit consciemment. Ainsi, dans la plupart des cas, ils doivent être livrés subtilement et progressivement, avec une intensité croissante. L’une des rares situations où ces signaux sont échangés délibérément concerne les hiérarchies militaires, mais seule l’immense puissance de coercition de ces systèmes rend cette expression possible. Brisez les règles formelles de la communication non verbale avec un officier et un sergent vous inculquera la soumission par des moyens plus directs. En fin de compte, les règles formelles sont intériorisées et fonctionnent automatiquement, injectant suffisamment d’obéissance pour permettre le sacrifice de soi et les massacres. La puissance jaune est à la source de la majorité de nos meilleurs et de nos pires comportements.

La Magie Jaune, « Rituals and Spell Objectives and Design in Eight Magics », Peter J. Carroll. Traduction française par Melmothia, 2014.

La Magie Jaune
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest

Grafica del sole, Iacaroni, 2011.

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This