Pratiques et Rituels

Création d’un fétiche des ongles

nails01
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
Auteur Anonyme

Contexte :

Un fétiche des ongles est un type de serviteur utilisé dans certaines régions de l’Afrique. Il est composé d’une figurine, du fétiche lui-même et d’ongles. La figurine est généralement sculptée dans le bois, mais ce rite utilise la cire à la place. Le fétiche réel est une poche contenant des ingrédients, tel ceux énumérés ci-dessous, choisis dans un but spécifique. Le fétiche est accroché autour du cou de la figurine ou placé dans un trou dans son corps. Une fois que le propriétaire a créé le fétiche, il met une rognure d’ongle dans la figurine chaque fois que son pouvoir est employé. Quand il n’y a plus de place pour plus d’ongles, le pouvoir du fétiche est mort et c’est le moment pour tout le matériel d’être détruit. Le fétiche créé au moyen de ce rituel est pour des fins de protection et de défense.

Les choses nécessaires pour la création d’un fétiche d’ongles sont : de la cire facilement malléable – la cire d’abeille est suggérée, un petit sac ou poche qu’il est possible de fermer, de l’encens de myrrhe, un paquet moyen de rognures d’ongle par personne, du matériel pour le fétiche, celui qui vous semble important dans un but de protection (les africains aiment y inclurent des plaisanteries : éclats d’os, dents, mâchoires, feuilles, cheveux, sang, épingles, bile et des herbes) et si désiré, de petites cloches accrochées par une corde peuvent également être employées (cela augmente le pouvoir du fétiche). Un nom pour le fétiche peut être déterminé à l’avance ou les participants peuvent permettre au nom de venir à eux spontanément pendant le rite.

Le rite :

0. Énoncé d’intention :

« C’est ma Volonté de créer un fétiche des ongles pour protéger, défendre et me venger en toutes choses. ».

1. L’encens est allumé et tous les participants prennent quelques moments pour respirer profondément.

2. Les figurines sont moulées tandis que tous les participants appellent leur figurine en tant que serviteur de cire en chantant lentement :

« abata menhiu ».

(Les figurines peuvent être moulées dans n’importe quelles formes que vous désireriez. à moins que le participant projette d’accrocher le sac au cou de la figurine(avec le fil à clochettes, par exemple), il est nécessaire de créer dans l’estomac un orifice assez grand pour que le fétiche s’adapte dedans.)

3. Quand toutes les figurines ont été formées, elles sont placées de côté. Les participants mélangent ensemble leur choix d’ingrédients dans leur poche tout en appelant leur fétiche comme protecteur, défenseur et vengeur en chantant le mot :

« anetch ».

4. En plaçant la poche dans l’orifice de leur figurine (ou autour du cou), les participants déclarent :

« anetch abata menhiu ».

5. Si désirés, les participants peuvent maintenant accrocher les cloches à leur figurine.

6. Les fétiches doivent maintenant être menés à la vie. Chaque participant doit donner le « souffle de vie » en plaçant fortement les lèvres contre l’orifice contenant la poche (ou contre l’estomac) et souffler l’air violemment en lui, vidant les poumons complètement. Laisser le mot « ansh » vibrer en fin d’exhalation, donnant ainsi la vie au fétiche.

7. Un ongle est placé dans la figurine en perçant la poche et en disant :

« maak ua, nom du fétiche ».

Commandant ainsi au fétiche de protéger son propriétaire.

8. Bannir avec le rire.

Dorénavant, le propriétaire déposera un autre ongle dans le fétiche chaque fois qu’une situation demandant la protection, la défense ou la vengeance surgit. Pendant que l’ongle est déposé dans le fétiche, le propriétaire devrait informer le fétiche des conditions particulières de son devoir. Les ongles ne blessent pas le fétiche, ils libèrent sa puissance, ainsi ne commencez pas à être désolé pour votre serviteur (bien que soit toujours permit des poussés de sadisme). Quand il n’y a plus d’espace dans le fétiche pour un autre ongle, il est temps pour la figurine et son fétiche d’être détruit. Les ongles devraient suivre le fétiche vers l’Oblivion — les enlever serait de nier les actions qu’ils ont réalisés. Un participant peut choisir de dessiner un sigil sur leur ongle comme une force supplémentaire.

Texte original sur le site Autonomatrix : Creation of a nail fetish. Traduction française par AirZombie, 2008.

Illustration extraite de Smarter Beauty Blog.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. Quelqu’un peut-il me dire une technique de magie fetich consistant a creer un serviteur capable de manisfester physiquement?
    Merci
    Afrique du sud
    Facebook: kali yoga

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This