Bienvenue à la Prison

Auteur Anonyme

Salut mec. Bienvenue à la Prison.

Tu crois que tu t’es réveillé ici juste aujourd’hui, pas vrai ? Réfléchis bien. C’est toute ta vie qui t’a conduit jusqu’ici. Le fait est que tu es né pour être ici.

Bouge-toi, va visiter. Je serai là quand tu reviendras.

Ça semble plus petit que ça ne l’est en réalité, pas vrai ? Parfois, ça ne semble pas si mal en fin de compte. Cependant… Tu regardes au travers des barreaux et tu vois tout ce qui te manque. L’espoir. Les rêves. Ce qui aurait pu être. Viens ici, mets tes paumes sur le Fer Noir, agrippe les barreaux, laisse-moi te montrer quelque chose.

Tu sens ça ? Ce sont tous les livres que tu as lus. Et le mur entier ici c’est ton adolescence. Regarde : ta collection de CD. Le sol sur lequel tu t’es réveillé ? Tes parents. Comme je te l’ai dit, tu es né pour être ici. C’est ta vie, c’est le piège froid de ta propre existence. Tu t’es tagué toi-même dans l’un des coins.

Donc, tu te demandes pourquoi tu te sens pris au piège ici, dans ta propre vie. Pourquoi maintenant, pourquoi aujourd’hui, tu parviens à apercevoir les barreaux de la Prison de Fer Noir que tu t’es construite ? Parce que tu as arrêté de réagir et que tu as reculé. Tu pensais que tu pouvais faire tout ce que tu voulais – tu as essayé d’être auto suffisant et pan ! Tu t’es cogné la tête contre le mur.

Qu’est-ce qui se passe ? Ah oui, ça arrive quand la claustrophobie s’installe. Quand tu ne savais pas encore que tu étais piégé, tout allait bien. Mais désormais, tu peux voir ta vie entière, usée et monotone s’étaler devant tes yeux, prisonnière de ces quatre murs, de ces six côtés. Ce n’est qu’une abjecte panique que tu ressens à présent. Certains disent même que la mort ressemble à ça : une vie immobile, immune et étrangère à ce que tu désires réellement.

Regarde autour de toi. Regarde ces barreaux noirs et froids. Le plafond sans couleur. Le sol dur. C’est ton univers. C’est le monde dans lequel tu vas vivre le reste de ton existence, ici dans cette Prison.

Tu vas épuiser ta vie dans un doux désespoir. Ou pas si doux si tu décides de prendre le chemin de la révolte. Quelle que soit la route, courte ou longue, c’est du pareil au même. Mort, immobile.

Donc, si tu es intéressé, j’aimerais t’inviter à une évasion…

Tu n’as qu’à faire demi-tour.

Bienvenue à la Prison. Titre original « Welcome to Prison ». Traduction française par Spartakus FreeMann, août 2009 e.v.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This