Art, Poésie et divers

Le paradoxe de Johnston

Le paradoxe de Johnston

Par Melmothia

Le paradoxe de Johnston est un concept développé dans les années 80 par Ramsey Dukes qui, après l’avoir présenté dans son ouvrage Words Made Flesh: Virtual Reality, Humanity and the Cosmos (1986), a consacré plusieurs articles à le peaufiner et l’enrichir [1]. Son principe de base peut se résumer ainsi :

1) Supposons que nous vivons dans un monde régi par des lois purement mécanistes, où la magie n’existe pas et dans lequel tout peut être expliqué par la science. La totalité des phénomènes obéissant à des principes purement déterministes, il n’y a aucune raison pour que nous ne puissions un jour, grâce aux progrès de l’intelligence artificielle et de la technologie informatique, créer des mondes entièrement artificiels, peuplés par des plantes, des humains et des animaux artificiels, possédant une intelligence artificielle, etc. Pour les intelligences qui vivront dans ces sous-réalités, ce monde sera évidemment appréhendé comme étant « le » monde réel.

2) Les scientifiques qui créeront ces sous-réalités ne se contenteront sûrement pas d’élaborer des copies conformes de notre univers, mais tenteront d’y insérer de nouvelles lois, par exemple magiques, pour voir ce qui arrivera. Il est même probable que le nombre de mondes créés où la magie sera autorisée sera bien plus élevé que le nombre de mondes entièrement conçus sur des principes matérialistes.

3) Ces sous-réalités seront, un jour ou l’autre, elles-mêmes susceptibles de générer leurs propres sous-réalités artificielles. Si l’on considère l’infini des univers pouvant être ou ayant été créés, alors la probabilité que nous habitions la réalité matérialiste originelle commence à s’amincir sérieusement.

4) Par conséquent, si l’univers obéit à des principes mécanistes stricts, selon toute vraisemblance, nous vivons dans un monde où la magie est possible.

Le paradoxe de Johnston, Melmothia, 2010.

Note :

[1] Lemuel Johnston est l’un des pseudonymes de Ramsey Dukes, sous lequel, il a notamment signé la première édition de son ouvrage le plus connu : SSOTBME. Je n’ai personnellement trouvé aucune référence, jeu de mots ou allusion cryptique dans ce nom, mais avec Dukes, il faut s’attendre à tout…

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. Et je dirais que que souvent la Magie a été défendue sur des bases mécanistes, ou scientifiques; certains courant expliquant son effectivité sur des “lois” qui lui sont propres.

    Par exemple les explications liées au plan astral et aux différents taux vibratoires.

  2. Maldoror

    Si l’on en croit certaines thèses trans-humanistes (Raymond Kurzweil et cie), il y a en effet une très forte probabilité pour que nous vivions dans une simulation informatique.
    De là à dire que notre “sous-réalité” a de fortes chances de contenir des paramètres acceptant la Magie comme paradigme…

  3. ce un peut vague tout ca… creer un monde je sais pas,sommes nous capables vraiment???

  4. Une multitude de sous réalités imbriquées les unes dans les autres. c’est intéressant et sans doute imaginable… en théorie. Personnellement, je trouve cette explication tentante. Mais de là à faire des statistique ou des probabilité, je pense qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire.

  5. Un Chacha un Titi

    Extra cette petite démonstration… Merci bien, je sens que quelques amis biens matérialistes vont faire aller leurs neurones pendant les fêtes…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This