Magie du Chaos

Apikorsus – Titan Gnosis

Titan Gnosis

Par The Lincoln Order of Neuromancers

De grandes discussions ont cours à l’heure actuelle sur le changement d’Eon et l’influence des différents « Courants » à ce sujet. Il semble que certaines personnes présument que l’Age du Verseau – vérité, justice, nourriture bio, gambades païennes a-nucléarisées et pacifiques – est déjà au coin de la rue… Comme sur des roulettes, mec ! D’un autre côté, la possibilité que le Nouvel Eon se place sous l’égide de zombies cannibales et radioactifs ne peut pas, non plus, entièrement être rejetée. Le XXe siècle s’active à faire revivre les Titans – les « constructeurs » primordiaux du Cosmos présents dans les mythes cosmogoniques sous divers déguisements – les Géants de la mythologie nordique ou les Titans grecs, par exemple. Une fois que ces forces colossales ont terminé leur job, elles sont rejetées ou bannies de l’ordre du Cosmos, qui se peuple alors de toutes sortes d’entités.

Les Titans sont omniprésents, lorgnant aux frontières de la « réalité ». À la fois destructrices et créatrices, ces puissances surgissent continuellement dans la littérature sous le thème du conflit entre la raison et la nature sauvage et primale.

Le Grand Prêtre de ce type de mystères est l’auteur H.P. Lovecraft dont les « Grands Anciens » semblent accaparer la fascination des occultistes, à égalité avec divers autres panthéons de Dieux Sombres, Morts ou Cuits à Point.

Le Cycle des Titans, dans les mythes, décrit les forces cataboliques qui provoquent la métamorphose du système – que l’échelle soit cosmique ou subatomique. On les tient pour dormants ou endormis en cela qu’ils sont en Équilibre. Cependant, lorsqu’un système évolue vers un certain degré de complexité, il devient de plus en plus instable ; ce qui peut mener soit à l’évolution – le système va vers un ordre plus élevé de complexité, soit au crash – le système s’effondre. C’est en de tels instants de crise que les Titans peuvent redevenir actifs – lorsqu’une grande quantité d’instabilité doit se concentrer, afin que le saut de l’évolution puisse se réaliser.

Le développement de la technologie nucléaire a conduit à une augmentation soudaine des points charnières où les sphères se rencontrent entre la réalité ordonnée et le chaos primordial des Titans. Les portes ont été ouvertes et l’évolution de toutes les entités au sein de la biosphère (à la fois organique et élémentaire) en est affectée.

Tandis que la puissance des Titans se manifeste de nouveau, une nouvelle prêtrise se lève afin de les adorer – les politicards obsédés de pouvoir et leurs innombrables satrapes. Comme les magiciens héréditaires des Mythes de Cthulhu, ils croient que les titans peuvent être contrôlés et qu’ils possèdent les sorts pour les lier et les enchaîner dans d’inoffensives réserves nucléaires.

Malheureusement pour eux (et pour nous), les Titans sont excessivement amoraux, n’étant pas doués de sensations telles nous les connaissons. Notre seul point d’interface avec eux passe par le Cerveau de Dragon, avec ses atavismes pré-verbaux et ses pulsions instinctives.

La Gnose des Titans est le nom que nous avons donné à l’évolution de cette conscience que les Titans engendrent lorsque leurs ondes rampent vers et au travers de nos esprits. Nous sommes de plus en plus conscients que la survie humaine transgresse toutes les limites – à la fois idéologiques et culturelles, qu’il est nécessaire de vivre au sein de la nature plutôt que dans la nonchalance du gâchis de notre environnement. Il semble que plus les Titans s’éveillent dans un « rêve de mort », plus proches nous sommes nous-mêmes de l’« éveil », et plus nombreux à l’être.

Le point délicat est que, pour le moment, nous avons besoin des Titans si le saut d’évolution veut être opéré avec succès. Leur retour est favorisé par cette mouvance conceptualisée de différentes façons, comme le courant 93, Ma’at ou Kaos – en réalité, les noms et le symbolisme ne sont pas importants, ils ne sont que les facettes du même processus.

Les Magiciens et autres visionnaires qui sont conscients de la Gnose des Titans et de ses effets travaillent actuellement comme transformateurs de ces énergies. L’évocation des énergies titaniques dans un lieu privé est une entreprise dangereuse, cependant il semble que certains le font en toute impunité. L’utilisation de noms, de sceaux et de chants n’est que partiellement utile, puisque les « noms » des Titans forment le tissu notre réalité elle-même.

NB : Cet essai est le fruit d’une série de coïncidences d’événements précédant et suivant le désastre de Tchernobyl.

Titan Gnosis. Extrait de Apikorsus, par The Lincoln Order of Neuromancers (L.O.O.N.). Traduction française par Melmothia & Spartakus FreeMann, 2009.

Titan01
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest

Illustration : Atlas and the Hesperides, John Singer Sargent, 1925. Domaine Public.

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This