Pratiques et Rituels

Rite pour Samhain

Par kAzIm

Ce rite fut pratiqué en 2007 dans un ancien asile désaffecté accessoirement reconverti en squat de graff. Il fut élaboré dans plusieurs buts, la première était de célébrer Samhain et de partager ce moment particulier avec les défunts. Nous voulions aussi profiter de ce sabbat pour tisser un lien avec une déité associée aux rites de passage. Le dieu chacal Anubis s’est imposé alors à nous de façon assez évidente sans doute du fait de notre affinité pour les rites de l’ancienne Égypte. Nous voulions enfin profiter de cet entracte entre vie et mort pour nous débarrasser de tout ce qui nous restreignait dans notre vie (mauvaises habitudes, peurs, etc.) et le faire consumer sur les braises de notre bûcher.

Une première approche fut établie par la méditation afin de se familiariser avec Anubis.

Le contact fut tout de suite intense. Il nous permit de recevoir un mot de pouvoir, un signe et un symbole destiné à ouvrir le Douat. Un sigil fut aussi élaboré pour représenter les aspects de notre personnalité dont on voulait se débarrasser.

Le cercle est tracé à la bombe et au sel.

Le sabbat commence par l’invocation :

ANPOU ANUBIS AP-UAT 137

Procul, O procul este profani.

Bahlasti ! Ompehda !

J’invoque Anubis, le Dieu Chacal de Khem, Gardien des Portes de l’Amenti,

le Seigneur de la Nécropôle.

Ô toi à la tête de Chacal Toi, Toi je T’invoque !

Toi qu’on appelle Imy-out « Celui qui est la bandelette » ; Toi, Toi je T’invoque.

Toi qui détiens la Croix de Vie et de Mort, Toi, Toi je T’invoque.

Toi dont la face est d’un Obscur plus Sombre que la Nuit Toi, Toi je T’invoque.

Toi, dont les oreilles pointues se dressent pour entendre les paroles justes au jour du Jugement, Toi, Toi je T’invoque.

Toi dont le museau est teinté d’un argent éclatant aux reflets lunaires Toi, Toi je T’invoque.

Toi dont la peau est de rouge écarlate, Toi, Toi je T’invoque !

Vois ! Je suis Hier, Aujourd’hui, et le Frère de Demain !

Je me tiens là où tu reposes, au centre du Naos, aux confins du Désert d’Occident.

Je prononce les formules magickes à l’Heure Sombre où les viscères sont évidées.

Mienne est la danse des mains maniant la bandelette Hors des Abîmes du Noun.

Je suis avec Horus, le jour d’emmailloter les Décomposés, d’ouvrir les Fosses,

De laver Ceux dont le Cœur ne bat plus, et de rendre inaccessible l’Entrée des Secrets

dans Ro-setaou.

Je suis au côté des 42 à la porte du 12.

Je dépose le Cœur des Défunts aux côtés de Maat sur la Balance de Vérité.

Je sais les Secrets du Limon, de la Matière et les Arcanes de la Résurrection.

Par conséquent Viens-Tu à Moi depuis Ton séjour de Silence.

Franchis la Frontière du Douat et Apporte la Lumière aux Enfants de l’Art Royal.

Submerge de Ta Présence Celui qui T’appelle…

Moi qui vis l’Aube de Râ en la Cité de Memphis.

Honore La Langue du Juste.

Moi qui T’appelais déjà à Cynopolis.

N’est-il pas dit dans notre Livre : une Fête pour la Vie et une plus grande Fête pour la Mort.

Et : festoie ! Réjouis-toi ! Il n’y a plus de crainte pour plus tard.

Il y a la dissolution, et une éternelle Extase dans les Baisers de Nu.

Alors Viens, Viens Te dis-je, Reçois ce Pur Sacrifice du Cœur.

Par les Couleurs aux Teintes Abyssales et le Voile de la Nuit je T’invoque

Par le Nom de Tépy-djou-ef « Celui qui vient de la montagne, surplombant les Sanctuaires », je T’invoque

Par le Nom de Khenty-seh-netjer « Président du Divin Pavillon », je T’invoque

Par le de Nom Imy-out « Toi qui est la bandelette » je T’invoque

Par le de Nom Néb-ta-djéser je T’invoque.

Par l’Encens, par le Signe et par le Sceau je T’invoque.

(Jeter de l’encens, Tracer le sceau)

Que ma langue transperce les brumes du Mensonge

Par le mot de Pouvoir KAMSENLI je T’invoque.

(Signe de l’ouverture du Douat, Chargement du Sceau)

Par le Rituel et par le Sang je T’invoque !

ANPOU, ANUBIS, AP-UAT

Vois ! Il est en moi, et moi en Lui !

Je suis aux Portes du Seuil à la Frontière d’un Nouveau Séjour.

J’ai fait mienne la Croix Ansée et progresse en Homme Libre dans le Royaume d’en Bas.

Je Connais les Clés du Monde Souterrain et Les Passeurs des 7 Portes à plusieurs reprises ont senti le Souffle de mon Nom.

Je suis l’ Anubis kAzIm.

Je possède l’Ankh, le Pilier Djed et l’Amulette Sacrée d’Horus,

Je sais le Désert, le Vent, et l’Eau.

Et les Serpents de la Désolation n’ont pas d’emprise sur moi

Car je suis Lumière oeuvrant dans l’Obscurité.

Il fut une Nuit de Lune Noire durant laquelle je rassemblais les Fragments d’Osiris,

Le Sauvant de la Putréfaction je traversais le Funeste Pays.

J’Apporte la Parole de l’Akh et le Souffle de Vie.

Bénis oui Bénis soient les Défunts qui demeurez dans l’Amenti.

Vous les Morts, Venez ! Festoyez avec nous car c’est Votre Sabbat.

Que les Mots des Vivants se mêlent à la Complainte d’En Bas.

En Attendant l’En Haut Qu’enfin sonne le Glas

L’Intermezzo.

Prenez part à la Danse du Soleil et de la Nuit

Puissiez-vous Demeurer en Paix.

Abrahadabra Yeir Abraksas saskarba ryay Arbadaharba.

À ce moment-là, nous fîmes une pause afin de bénir les morts et de partager ce moment avec eux.

Maintenant un mot à Apep, écoute ces Paroles mon Frère car vient l’Heureux Combat.

Je suis sauvé de ces Vers qui sont dans Ro-Setaou, qui vivent de la chair des Hommes et s’abreuvent de leur Sang.

Je suis Heru Ra Ha prenant ma forme Solaire.

Je suis le Dieu Vengeur, en Râ Hoor Khuit

Je reste en Silence dans mon Œuf en Hoor Pa Kraat.

Sur ma barque Céleste je me révèle chaque Aeon sous un Neter différent.

J’apporte le Souffle de Vie au Cœur Mort de l’Occident, maître de l’Obscurité,

Je foudroie de mon Oeil les Ennemis de ma Volonté.

J’ai placé mon Pilier au centre des Ténèbres.

Je suis l’Engloutisseur de vers dans le Pays Sombre.

Celui dont on entend la voix sans le voir, grand dieu dans Busiris, devant qui Tremblent les Morts.

J’étouffe au lit les Serpents et on érige leurs têtes sur mes Piliers à Héliopolis.

Je suis Celui qui n’a pas été Compté car je suis Tout à Fait Indemne.

Suis maintenant l’invocation à Horus, empruntée à Crowley, afin de figurer le feu purificateur

Mienne est la Tête du Faucon ! Abrahadabra !

Je suis Lui, l’enfant unique d’Osiris mon Père et d’Isis ma Mère. Lui qui fut massacré, Elle qui me porta en son sein, volant des Eaux de Terreur. Abrahadabra !

Mon Tablier est d’un blanc éclatant, plus blanc que la Pointe de l’Aurore ! Abrahadabra !

J’ai formulé mon Père et rendu fertile ma Mère ! Abrahadabra !

Mon vêtement est de gloire dorée, avec des bandes d’azur ! Abrahadabra !

J’ai vengé les Horreurs de la Mort ; je suis le destructeur de Typhon ! J’ai élevé mes bras et les dragons de la Mort furent poussière ; j’ai élevé ma tête et le crocodile du Nil fut humilié devant moi ! Abrahadabra !

Ma Nemyss couvre l’Univers de sa Nuit, le Bleu impénétrable ! Abrahadabra !

Je voyage dans la barque de Ra, demeurant à la Proue de la Barque d’Aftet et de Sektet ! Abrahadabra !

Je porte la Baguette de la Double Puissance ! Abrahadabra !

Moi dont la Présence est couverte par la Ténèbre de la Lumière Bleue, Gloire Incompréhensible de l’Aethyr le plus éloigné, Immensité de l’Espace que l’on ne peut traverser ou penser.

Je suis Celui qui a concentré les Trente Aethyrs en une sphère de Feu grandissante ! Abrahadabra !

Je porte la Rose et la Croix de la Vie et de la Lumière ! Abrahadabra !

Par la Puissance de Râ Hoor Khuit, je me débarrasse de mes ennemis et les consume à jamais ;

Par la Foudre de mon Œil ! (Jeter le sigil dans les flammes)

J’entre en Faucon et ressors en Phoénix.

by kAzIm

/*\

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil… Melmothia & Spartakus FreeMann

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This