Art, Poésie et divers

Liberté – Un Essai

Liberté - Un Essai

Par Frater Achad

Écoute Frère ! Es-tu LIBRE ? Jouis-tu de ton entière & libre vie, de la véritable maîtrise, ou es-tu dans la routine de l’esclavage, es-tu dans le péché ?

« Monsieur », réponds-tu, « Qu’est-ce qu’un péché pour moi ? J’ai extirpé de telles idées que le Péché, & l’Enfer & le Mal. De nos jours, aucune personne éduquée ne croit en l’existence de ces choses. Mais, qu’en est-il de la Liberté ? Comment puis-je être libre alors que je travail 10 heures par jour, que le Capitaliste, qui empoche les ¾ du résultat de mon travail, peut vivre dans le luxe & la paresse avec l’argent que je gagne pour lui ? Comment puis-je être libre dans un pareil système ?

Écoute Frère ! Tu peux être libre MAINTENANT, si tu le VEUX. Le travail ne te limite pas. Le travail n’est pas un péché mais la RESTRICTION l’est. « Le mot de Péché est Restriction ». Tu pèches aussi longtemps que tu te sens restreint, car « Fais ce que tu veux sera le tout de la Loi » ! Le Maître nous l’a dit ainsi. Le Livre de la Loi nous le dit ainsi, car la Nouvelle Loi est la Loi de la Liberté & de la Liberté pour tous.

Ce n’est pas le capitaliste qui t’empêche de jouir de tes heures de loisirs. Ce n’est pas ton travail journalier qui t’empêche de tirer avantage de tous les plaisirs de ton temps libre. C’est toi, car soit tu as oublié comment jouir de toi-même, soit tu n’as jamais appris à le faire, ou l’on ne te l’a jamais appris ou essayé de te l’apprendre.

C’est le manque du véritable plaisir qui emplit ta vie de misère & de désespoir. C’est ce manque de véritable plaisir qui rend ton travail (qui est bon pour la santé) stupide & monotone & sans intérêt. C’est ce manque de réalisation de la joie de vivre qui créé ton envie envers le Capitaliste (dont tu ne connais rien des ennuis ni des inquiétudes) qui est en réalité autant esclave que toi tu l’es. C’est cela, je le dis, qui te fait penser que tout le système est faux. Et c’est ainsi, mais pas de la manière dont tu le penses & le supposes.

Ne t’a-t-on pas appris dans l’enfance que toute joie véritables & humaine est un Péché & une disgrâce auxquels l’on ne devrait pas s’adonner ? Ne t’a-t-on pas enseigné cela, que si tu jouis de toi-même, & qu’on te découvre, tu seras fui comme un pécheur & un mauvais homme ? N’as-tu pas découvert que tu dois soit aller à l’encontre des pulsions véritables de ta nature dans tous les domaines concevables, ou bien réaliser ton véritable désir de manière secrète & disgracieuse, par peur d’être découvert & de perdre ta soi-disant « réputation » ?

Réalise-tu que ce terrible état est devenu partie intégrante de ta conscience profonde, qu’il est une limitation à chacune de tes actions ?

Même en supposant que tu sois de ceux qui ont essayé de trouver la joie, en dépit de fausses impressions & sous certaines conditions préétablies ; n’as-tu pas trouvé qu’au départ le Sentiment de Liberté, même en faisant ce que tu pensais être faux, était une partie majeure de la joie elle-même ? Mais une fois cette étape dépassée, une fois que tu laisses cette idée naître & se développer, « Oh et bien j’ai déjà vécu cela avant & je m’en fous », tu deviens de plus en plus stupide & le plaisir s’exprime de moins en moins jusqu’à ce que la véritable joie & la véritable liberté initiale perde jusqu’à la plaisante idée du péché & devienne une autre forme d’esclavage. Tu as alors perdu le sens profond de la Liberté. Tu es un esclave.

Mais le pire esclave de tous est le connard qui ne s’adonne (ouvertement) à aucun plaisir, afin qu’il soit considéré comme « vertueux » & « respectable » ou bien celui qui est un « chrétien » qui a la « religion » & qui veut voir tous les autres dans le même état déplorable de décomposition sénile, afin qu’il ne se sente pas trop en dehors de sa place dans ce monde. Cela n’est pas la Liberté, mon Frère.

La Liberté est Plénitude de la Vie, l’Humanité de l’Action, la Virilité dans l’Amour, l’Absence de Peur dans la Conduite, le tout combiné avec la plus grande tolérance des droits des autres, & une véritable reconnaissance de leur liberté de faire leur Volonté.

Quelle est, pense-tu, la raison pour laquelle le Latin & le Chinois & l’Hindou (dont nombre d’entre vous sont jaloux car vous pensez qu’il n’a aucun droit ici & qu’il s’emparerait du travail que tu devrais avoir) acceptent de travailler pour une maigre pitance ? C’est peut-être que tu as de bonne raison de les envier car ils sont Contentés & Heureux du fait que leurs TEMPS LIBRES, que leurs LOISIRS sont EMPLIS DE DELICES.

Ils ont l’habitude de s’adonner aux véritables sensations de toutes les manières, en ce compris la bonne manière, car on doit admettre que nombres des races orientales sont maîtres dans l’art de produire des plaisirs SANS DEPENSE. Ils connaissent, par expérience, comme tu ne l’as jamais su, pas encore du moins, qu’une Heure de Ravissement est une récompense pour un Jour de dur labeur.

Je ne dis pas que « Un moment de Ravissement est une compensation pour une vie de misère ». Cela serait absurde, de la prose lénifiante d’un poète. Mais UNE HEURE DE RAVISSEMENT & un JOUR DE PEINE c’est pratique & possible & cela en VAUT LA PEINE.

Et tu n’obtiens pas cela dans le cadre de circonstances qui préexistent. Combien de temps voue-tu réellement à la véritable joie, disons par exemple à l’Amour ? La plupart d’entre vous ne connaît rien de l’Amour, même après la première année de mariage. Même alors le ravissement total est probablement de quelques secondes par semaine, & alors ce n’est pas un Véritable Ravissement. L’Amour, comme toutes autres formes de joie est une Science & un Art. Combien de ton temps passe-tu à son étude ?

Ne vois-tu pas, Frère, combien tu es trompé au regard de ces choses. Combien ceux qui veulent te garder en esclavage travaillent astucieusement (ou de manière ignorante, cela importe peu) de toutes les façons possibles afin de te séparer de ton véritable plaisir, de t’interdire toutes ces choses que la Nature t’a offerte pour ton plaisir & ton plus grand bien ? Ne vois-tu pas comment plus ils te tiennent & plus ils essayeront & prendront, afin de mieux te tenir en leur pouvoir, alors que tu es de moins en moins dans une position de Liberté personnelle, & de plus en plus abasourdi dans la soumission car il reste si peu de l’homme véritable en toi pour se battre ? Leur système est basé sur l’esclavage (ton esclavage) comme représentation de la plus haute perfection, bien que la Vérité qu’ils détinrent un jour – mais qu’ils n’appliquèrent jamais et qu’ils perdirent – était destinée à te mener vers la Parfaite Liberté.

Mais la Vérité, mon Frère, doit encore une fois être donnée au monde, même dans une autre langue, car le Système qui te tient dans ses liens depuis si longtemps, a utilisé le Symbolisme qui a irradié la Vérité du temps du Christ & qui est devenu si perverti par des significations exotériques & inutiles, qu’il n’en subsiste qu’un jugement de ce qui était auparavant la Vérité Vivante, qui ne puisse aujourd’hui être utilisée par un Homme Véritable sans ressentir de la honte, & cela car les mots sont devenus si faux & leur signification tellement falsifiée…

Par conséquent, Frère, nous utilisons un nouveau langage, un nouveau Symbolisme pour le voile de la Vérité, comme tu le découvriras si tu étudies mes livres & écrits. Car dans les années à venir, si sa pureté devait à nouveau se perdre, un autre Système naîtra, car la Vérité est toujours Une, quel que soit le langage que revêt sa forme extérieure.

Mais dans ce tract je ne traiterai pas de problèmes plus élevés, je ne veux te parler que simplement, comme un homme, dans ton propre langage, afin que tu puisses comprendre & te Réjouir. « Il n’y a pas d’autre Loi que FAIS CE QUE TU VEUX ».

Tout ce que tu as appris à voir comme « bon » & qui te lie & t’empêche de faire ta véritable Volonté & de jouir de la Véritable Humanité qui est tienne de droit est PECHE. Il n’y a pas d’autre péché. « Le mot de Péché est Restriction ».

Mais lorsque tu prends ta joie & jouis du délice dans les plaisirs de ce dont la Vie de l’homme est faite, tu dois te souvenir que chaque acte de Plaisir & d’Amour est un Sacrement & comme tel Saint. C’est là où tu as commis l’erreur dans le passé. Tu as regardé ces choses comme fausses, & par conséquent tu t’es restreint toi-même ainsi que tes actions en en faisant des péchés au lieu de réaliser leur véritable valeur & leur parfaite sainteté. À nouveau, si tu bois du vin, & aussi longtemps que tu y prends plaisir – & tu y prendras plaisir lorsque tu comprendras comment l’utiliser – & si tu comprends qu’il n’est pas mauvais, mais que tu dois le boire en l’honneur & à la gloire de Notre Dame des Cieux Étoilés, Nuit, qui a, Elle-même, offert ces enseignements, & qui nous dit en notre Livre Saint, le Livre de la Loi : « Pour cette raison soyez beaux : revêtez-vous tous de belles parures ; mangez des mets succulents & buvez des vins doux & des vins qui moussent ! Aussi, prenez votre comble & votre désir d’amour à volonté, quand, où, & avec qui vous le voulez ! Mais toujours pour moi ». Si tu gardes toujours cela à l’esprit, & si tu te souviens que ces actes sont saints & sacrés, il n’y a aucun péché, mais de véritables vertus, la vie sous ses différents aspects. Tu ne ressentiras alors plus la peine ou la tristesse, & lorsque tu regarderas ton vin que tu bois comme un Sacrement, tu ne t’aviliras plus toi-même en te saoulant dans l’ancien sens du terme, mais tu JOUIRAS de ta boisson comme jamais auparavant. Et il en est ainsi de l’Amour, & de toutes autres choses dont tu veux faire ton plaisir. Car « C’est un mensonge que cette folie contre soi – Sois fort homme ! Désire, jouis de toutes choses du sens & du ravissement : ne crains pas qu’un Dieu te renie pour cela »

Sois fort ainsi, Frère, & n’aies pas peur. Travaille, travaille dur & bien, puisque ton existence en dépend, mais après ton labeur, dans tes heures de loisirs, souviens-toi de ce que nous avons dit, cherche le Ravissement, ne serait-ce que pour une heure, & apprends que « l’Amour est la Loi, l’Amour sous la Volonté ».

Liberté – Un Essai. Traduction par Spartakus FreeMann, Nadir de Libertalia, mars 2005 e.v. – révision septembre 2007 e.v.

Dans les mêmes eaux...

Nouvelle version de KAosphOruS, le WebZine Chaote francophone.

Ce projet est né en 2002 suite à une discussion avec un ami, Prospéro, qui fut à la source d’Hermésia, la Tortuga de l’Occulte. Le webzine alors n’était pas exclusivement dédié à la Magie du Chaos, mais après la disparition de son fondateur, il a évolué vers la version que vous pouvez aujourd’hui lire.

L’importance de la Chaos Magic(k) ou Magie du Chaos grandit au sein de la scène magique francophone. Nous espérons apporter notre clou au cercueil…
Melmothia & Spartakus FreeMann

  1. Je ne suis libre que quand je quitte ce monde ! quelque heure de bonheur pour une journée de dure labeur ici bas ! et pourtant … je ne vois rien je ne me rappelle de rien … mais je sais qu’un jour viendras je verrai … qui vivras verra et quand je mourrai je m’en irai de ce plan de vie ou plutôt de ce réseau social POURRI je consacrerai cette vie à une évolution de mon esprit LIBRE car lui seul est réellement libre ! et j’irai dans un autre plan de vie plus épanouie … cela il faut le mériter … une vie dans notre réseau social … c’est rien , INSIGNIFIANT ! mais ce n’est pas pour autant que parce qu’on vit peu qu’on ne peut essayer de réaliser des choses a grande échelle ! comme mon but d’atteindre un plan de vie plus avancé ! dans un corps de par l’influence d’un milieu plus développé ! …

  2. l’Ogdru Jahad

    Et bien ARTEMIS, crois tu réellement que l’ont soit libre une fois désincarné ? Tes plus grands poids sont pourtant dans ton esprit, et te suivront par delà la mort. En fait observe tes mots… Tu verras que ton discours évoque la mort comme une fuite de l’ici bas. Mais c’est ici que ça se passe. Plus avancé tu peux être, si seulement ici même tu décides de t’accrocher au seul lieu de bonheur possible : l’ici et maintenant. Et ça, c’est une libération éternelle sans condition et sans porte de sortie, si on peut la réaliser. Fuis l’astralisme, ami !

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This